L'Angola et l'Algérie réaffirment leur détermination dans la lutte contre le terrorisme

 
  
  • Le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum
Luanda – Les républiques d’Angola et d'Algérie ont réaffirmé jeudi, à Luanda, leur détermination dans la lutte contre le terrorisme, suite aux foyers de tensions et d'instabilité dans les régions où elles sont insérées.

La position a été défendue lors d'une réunion entre le ministre angolais des Relations extérieures, Téte António, et son homologue algérien, Sabri Boukadoum, qui a entamé mercredi une visite officielle en Angola.

Selon Téte António, l'Algérie a joué un rôle de premier plan et incontestable dans les innombrables actions de solidarité et dans le soutien politico-diplomatique et militaire qui ont abouti à la proclamation de l'indépendance nationale de l'Angola.

À son tour, le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a déclaré que les relations entre les deux pays étaient bonnes et que l'Algérie était disposée à coopérer avec l'Angola dans différents domaines.

 Lors de la réunion, les deux délégations se sont réjouies de l'atmosphère cordiale et fraternelle qui a caractérisé les travaux, ayant jugé important de tenir des réunions régulières pour revitaliser la coopération et suivre le processus de mise en œuvre des engagements pris.

Les deux États conviennent de renforcer la coopération dans les domaines politico-diplomatique, économique, commercial, de la défense et intérieur, des ressources minérales et pétrolières, du tourisme, de la formation du personnel, de la promotion des investissements, entre autres.

 

 

 

La position a été défendue lors d'une réunion entre le ministre angolais des Relations extérieures, Téte António, et son homologue algérien, Sabri Boukadoum, qui a entamé mercredi une visite officielle en Angola.

Selon Téte António, l'Algérie a joué un rôle de premier plan et incontestable dans les innombrables actions de solidarité et dans le soutien politico-diplomatique et militaire qui ont abouti à la proclamation de l'indépendance nationale de l'Angola.

À son tour, le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a déclaré que les relations entre les deux pays étaient bonnes et que l'Algérie était disposée à coopérer avec l'Angola dans différents domaines.

 Lors de la réunion, les deux délégations se sont réjouies de l'atmosphère cordiale et fraternelle qui a caractérisé les travaux, ayant jugé important de tenir des réunions régulières pour revitaliser la coopération et suivre le processus de mise en œuvre des engagements pris.

Les deux États conviennent de renforcer la coopération dans les domaines politico-diplomatique, économique, commercial, de la défense et intérieur, des ressources minérales et pétrolières, du tourisme, de la formation du personnel, de la promotion des investissements, entre autres.