Le Président angolais met en relief le renforcement des relations avec le Ghana

  • Le Président angolais, João Lourenço au cours de sa visite au Ghana
Accra – Le Président de la République, João Lourenço, a souligné ce mardi que l'Angola et le Ghana ont des ressources et un potentiel pour renforcer la coopération bilatérale, en mettant l'accent sur les domaines dans lesquels ils sont plus forts.

João Lourenço, qui s'est adressé aux députés de l'Assemblée nationale du Ghana, dans le cadre d'une session extraordinaire, a exprimé sa conviction que les deux pays peuvent atteindre les objectifs préconisés dans le cadre de la coopération, en optimisant l'utilisation des mécanismes importants dont dispose l'Afrique, mobiliser ses ressources et obtenir des résultats tangibles dans le cadre de la Zone de libre-échange du continent africain (ZLEA), en vue de promouvoir les investissements et les affaires qui contribuent au développement.

« Nous avons identifié les domaines dans lesquels nos deux pays mettront en œuvre des actions de coopération, à savoir dans le secteur de l'exploration pétrolière et gazière, dans le secteur agricole et de l'élevage, le tourisme, la culture et autres, à partir desquels nous entendons obtenir des résultats mutuellement bénéfiques avec un impact sur l'amélioration des conditions de vie de nos populations », a-t-il renforcé.

João Lourenço a exprimé son enthousiasme et sa volonté de franchir une nouvelle étape vers l'approfondissement des relations bilatérales, afin de compléter les résultats obtenus avec la visite du Président ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, en Angola, en 2019, au cours de laquelle un cadre a été défini, où trouve un ensemble d'initiatives et d'actions visant à renforcer les échanges entre les deux pays.

Révision opportune de la Constitution

D'autre part, le Président de la République a déclaré que la révision ponctuelle de la Constitution vise à approfondir la démocratie, la rendant plus participative et inclusive.

« Aujourd'hui, nous avons une démocratie florissante qui remplit régulièrement ses cycles d'élections et qui permet à notre Assemblée nationale d'aborder les problèmes et les préoccupations fondamentales du pays dans un environnement sain et harmonieux », a-t-il souligné.

Le Président de la République a entamé lundi  une visite officielle d'Etat de deux jours au Ghana pour approfondir les relations bilatérales.

 

 

João Lourenço, qui s'est adressé aux députés de l'Assemblée nationale du Ghana, dans le cadre d'une session extraordinaire, a exprimé sa conviction que les deux pays peuvent atteindre les objectifs préconisés dans le cadre de la coopération, en optimisant l'utilisation des mécanismes importants dont dispose l'Afrique, mobiliser ses ressources et obtenir des résultats tangibles dans le cadre de la Zone de libre-échange du continent africain (ZLEA), en vue de promouvoir les investissements et les affaires qui contribuent au développement.

« Nous avons identifié les domaines dans lesquels nos deux pays mettront en œuvre des actions de coopération, à savoir dans le secteur de l'exploration pétrolière et gazière, dans le secteur agricole et de l'élevage, le tourisme, la culture et autres, à partir desquels nous entendons obtenir des résultats mutuellement bénéfiques avec un impact sur l'amélioration des conditions de vie de nos populations », a-t-il renforcé.

João Lourenço a exprimé son enthousiasme et sa volonté de franchir une nouvelle étape vers l'approfondissement des relations bilatérales, afin de compléter les résultats obtenus avec la visite du Président ghanéen, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, en Angola, en 2019, au cours de laquelle un cadre a été défini, où trouve un ensemble d'initiatives et d'actions visant à renforcer les échanges entre les deux pays.

Révision opportune de la Constitution

D'autre part, le Président de la République a déclaré que la révision ponctuelle de la Constitution vise à approfondir la démocratie, la rendant plus participative et inclusive.

« Aujourd'hui, nous avons une démocratie florissante qui remplit régulièrement ses cycles d'élections et qui permet à notre Assemblée nationale d'aborder les problèmes et les préoccupations fondamentales du pays dans un environnement sain et harmonieux », a-t-il souligné.

Le Président de la République a entamé lundi  une visite officielle d'Etat de deux jours au Ghana pour approfondir les relations bilatérales.