L'Angola et la Namibie se penchent sur l'impact de la sécheresse

  • Le drapeau de l'Angola et de la Namibie
Luanda - L'Angola et la Namibie ont décidé lundi de poursuivre les consultations pour trouver des solutions amicales sur la situation des citoyens angolais qui émigrent dans ce pays en raison de la sécheresse.

La décision est issue de la deuxième session de consultations politiques et diplomatiques entre les deux pays, coprésidée par le ministre angolais des Relations extérieures, Téte António, et la vice-premier ministre, ministre des Relations internationales et de la Coopération de Namibie, Netumbo Nandi -Ndaitwah.

 

La réunion, réalisée par vidéoconférence, depuis Tsumeb (Namibie), a décidé de renforcer la coopération bilatérale, principalement sur les questions de développement socio-économique, de transport, d'agriculture, d'énergie et d'eau, entre autres.

 

Selon le communiqué final de la réunion, les ministres ont réitéré la nécessité de maintenir et d'élargir les liens solides d'amitié, de solidarité et de coopération qui existent entre les deux Etats.

 

À cette occasion, l'Angola s'est engagé à continuer d'évaluer la situation interne concernant l'ouverture de la frontière commune vis-à-vis du Covid-19.

 

Pour sa part, la Namibie a souligné qu'elle était prête, comme elle l'a fait avec les autres pays frontaliers, à ouvrir ses frontières avec l'Angola, à condition qu'il y ait réciprocité des critères.

 

L’Angola et la Namibie ont également convenu de s’efforcer d’établir une stratégie d’action commune qui permettrait l’utilisation d’équipements pour lutter efficacement contre la peste acridienne qui sévit sur leurs territoires.

 

La décision est issue de la deuxième session de consultations politiques et diplomatiques entre les deux pays, coprésidée par le ministre angolais des Relations extérieures, Téte António, et la vice-premier ministre, ministre des Relations internationales et de la Coopération de Namibie, Netumbo Nandi -Ndaitwah.

 

La réunion, réalisée par vidéoconférence, depuis Tsumeb (Namibie), a décidé de renforcer la coopération bilatérale, principalement sur les questions de développement socio-économique, de transport, d'agriculture, d'énergie et d'eau, entre autres.

 

Selon le communiqué final de la réunion, les ministres ont réitéré la nécessité de maintenir et d'élargir les liens solides d'amitié, de solidarité et de coopération qui existent entre les deux Etats.

 

À cette occasion, l'Angola s'est engagé à continuer d'évaluer la situation interne concernant l'ouverture de la frontière commune vis-à-vis du Covid-19.

 

Pour sa part, la Namibie a souligné qu'elle était prête, comme elle l'a fait avec les autres pays frontaliers, à ouvrir ses frontières avec l'Angola, à condition qu'il y ait réciprocité des critères.

 

L’Angola et la Namibie ont également convenu de s’efforcer d’établir une stratégie d’action commune qui permettrait l’utilisation d’équipements pour lutter efficacement contre la peste acridienne qui sévit sur leurs territoires.