L'Angola et São Tomé et Príncipe renforcent leurs relations parlementaires

  • Delfim Neves, Président du Parlement de São Tomé Príncipe, et Fernando da Piedade Dias dos Santos, Président du Parlement d'Angola
Luanda – L'Angola et São Tomé et Príncipe ont exprimé jeudi leur volonté de renforcer et de relancer les relations de coopération diplomatique et parlementaire.

C’est ce qu’a informé le président de l'Assemblée nationale de São Tomé et Príncipe, Delfim das Neves, après une rencontre avec son homologue angolais, Fernando da Piedade Dias dos Santos.

Il a indiqué que la coopération diplomatique et parlementaire entre les deux pays "est assez saine", mais qu'elle s'est refroidie dans le contexte de la pandémie du Covid-19, nécessitant sa relance.

Le leader du parlement de São Tomé, qui est également candidat à la présidence de la République de son pays aux élections prévues le mois prochain, en a profité pour présenter sa vision politique une fois élu.

«J'ai présenté ma candidature aux élections présidentielles et, à ce titre, je dois informer mes partenaires et amis de ma vision politique si je suis élu Président de la République », a-t-il souligné.

Il a annoncé avoir sollicité le soutien moral de l'Angola pour sa candidature à la présidence de la République de son pays.

Delfim das Neves a passé en revue la coopération diplomatique et parlementaire bilatérale et a analysé, avec son interlocuteur, les enjeux politiques des deux Etats dans le contexte actuel de précampagne électorale pour les élections présidentielles dans ce pays lusophone.

Pour lui, l'Angola n'est pas seulement un pays ami ou partenaire, mais un pays frère, dont les relations de parenté et séculaire doivent être de plus en plus consolidées.

Il a noté que tout candidat qui se respecte et qui ambitionne de remporter les élections doit d'abord parler à sa famille, qu'elle soit nationale ou étrangère, des objectifs politiques, sociaux et économiques.

Les relations d'amitié et de coopération entre les deux pays reposent sur des facteurs politiques, historiques, culturels et géographiques, formalisés en 1978, à travers l'Accord général de coopération et la Commission mixte bilatérale, créée en 1980.

C’est ce qu’a informé le président de l'Assemblée nationale de São Tomé et Príncipe, Delfim das Neves, après une rencontre avec son homologue angolais, Fernando da Piedade Dias dos Santos.

Il a indiqué que la coopération diplomatique et parlementaire entre les deux pays "est assez saine", mais qu'elle s'est refroidie dans le contexte de la pandémie du Covid-19, nécessitant sa relance.

Le leader du parlement de São Tomé, qui est également candidat à la présidence de la République de son pays aux élections prévues le mois prochain, en a profité pour présenter sa vision politique une fois élu.

«J'ai présenté ma candidature aux élections présidentielles et, à ce titre, je dois informer mes partenaires et amis de ma vision politique si je suis élu Président de la République », a-t-il souligné.

Il a annoncé avoir sollicité le soutien moral de l'Angola pour sa candidature à la présidence de la République de son pays.

Delfim das Neves a passé en revue la coopération diplomatique et parlementaire bilatérale et a analysé, avec son interlocuteur, les enjeux politiques des deux Etats dans le contexte actuel de précampagne électorale pour les élections présidentielles dans ce pays lusophone.

Pour lui, l'Angola n'est pas seulement un pays ami ou partenaire, mais un pays frère, dont les relations de parenté et séculaire doivent être de plus en plus consolidées.

Il a noté que tout candidat qui se respecte et qui ambitionne de remporter les élections doit d'abord parler à sa famille, qu'elle soit nationale ou étrangère, des objectifs politiques, sociaux et économiques.

Les relations d'amitié et de coopération entre les deux pays reposent sur des facteurs politiques, historiques, culturels et géographiques, formalisés en 1978, à travers l'Accord général de coopération et la Commission mixte bilatérale, créée en 1980.