L'Angola espère capitaliser sur la visite de João Lourenço à Washington

  • L'ambassadeur d'Angola aux Etats-Unis, Joaquim do Espírito Santo
Washington – Les enjeux économiques et environnementaux seront capitalisés lors de la visite de travail du Président de la République, João Lourenço, à Washington, États-Unis d'Amérique, au cours de laquelle il recevra un prix de la Fondation du Caucus international pour la Conservation (ICCF).

Se confiant vendredi à l'ANGOP, l'ambassadeur d'Angola aux Etats-Unis, Joaquim do Espírito Santo, a déclaré que l'homme d'Etat angolais, attendu samedi dans la capitale américaine, sera honoré pour son leadership et son implication dans les questions liées à la conservation de l'environnement.

Il a ajouté que l'événement, organisé chaque année, réunira des membres du Congrès, de l'administration Biden, des hommes d'affaires américains et des représentants d'organisations non gouvernementales (ONG).

 L'ICCF est une fondation éducative non partisane basée à Washington dont la mission est de « promouvoir le leadership américain dans la conservation internationale par le biais de partenariats publics et privés et de développer la prochaine génération de leaders de la conservation au Congrès américain ».

 L'ANGOP a constaté qu'au cours de l'événement, un protocole d'accord pourrait être signé entre le ministère de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement et « African Parkes », African Parks est une organisation non gouvernementale (ONG) fondée en 2000 et basée à Johannesburg, en Afrique du Sud, qui gère des parcs nationaux et des aires protégées à travers le continent africain, en collaboration avec les gouvernements et les communautés voisines.

Un autre protocole d'accord sera signé avec "Sun Africa", une entreprise d'énergie propre, lors d'une table ronde d'affaires au cours de laquelle João Lourenço présentera des projets spécifiques aux hommes d'affaires américains pour investir en Angola.

La secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo, devrait assister à l'événement, au cours duquel elle fera une brève intervention.

L'ambassadeur d'Angola a déclaré que João Lourenço participera également une réunion avec la Chambre de commerce et d'industrie des États-Unis, ainsi que des entreprises américaines, pour transmettre les mesures prises par le Gouvernement angolais et les domaines spécifiques dans lesquels les hommes d'affaires américains peuvent investir et contribuer à la diversification de l'économie du pays.

En raison des restrictions résultant de la pandémie de Covid-19, seules 11 entreprises environ ont été sélectionnées pour discuter avec le Président angolais des questions liées aux investissements en Angola, admet le diplomate.

 

 

 

 

 

Se confiant vendredi à l'ANGOP, l'ambassadeur d'Angola aux Etats-Unis, Joaquim do Espírito Santo, a déclaré que l'homme d'Etat angolais, attendu samedi dans la capitale américaine, sera honoré pour son leadership et son implication dans les questions liées à la conservation de l'environnement.

Il a ajouté que l'événement, organisé chaque année, réunira des membres du Congrès, de l'administration Biden, des hommes d'affaires américains et des représentants d'organisations non gouvernementales (ONG).

 L'ICCF est une fondation éducative non partisane basée à Washington dont la mission est de « promouvoir le leadership américain dans la conservation internationale par le biais de partenariats publics et privés et de développer la prochaine génération de leaders de la conservation au Congrès américain ».

 L'ANGOP a constaté qu'au cours de l'événement, un protocole d'accord pourrait être signé entre le ministère de la Culture, du Tourisme et de l'Environnement et « African Parkes », African Parks est une organisation non gouvernementale (ONG) fondée en 2000 et basée à Johannesburg, en Afrique du Sud, qui gère des parcs nationaux et des aires protégées à travers le continent africain, en collaboration avec les gouvernements et les communautés voisines.

Un autre protocole d'accord sera signé avec "Sun Africa", une entreprise d'énergie propre, lors d'une table ronde d'affaires au cours de laquelle João Lourenço présentera des projets spécifiques aux hommes d'affaires américains pour investir en Angola.

La secrétaire américaine au Commerce, Gina Raimondo, devrait assister à l'événement, au cours duquel elle fera une brève intervention.

L'ambassadeur d'Angola a déclaré que João Lourenço participera également une réunion avec la Chambre de commerce et d'industrie des États-Unis, ainsi que des entreprises américaines, pour transmettre les mesures prises par le Gouvernement angolais et les domaines spécifiques dans lesquels les hommes d'affaires américains peuvent investir et contribuer à la diversification de l'économie du pays.

En raison des restrictions résultant de la pandémie de Covid-19, seules 11 entreprises environ ont été sélectionnées pour discuter avec le Président angolais des questions liées aux investissements en Angola, admet le diplomate.