AN approuve le bilan d'exécution trimestriel de l'OGE-révisé

  • Le Parlement
Luanda - L'Assemblée nationale a approuvé vendredi la résolution sur l'exécution du Budget général de l'État révisé (OGE, sigle en portugais) au quatrième trimestre 2020 et a recommandé à l'Exécutif d'améliorer les instruments d'évaluation des comptes publics.

La résolution a été approuvée par 129 voix pour, 39 contre et aucune abstention, les députés ont recommandé à l'exécutif de continuer à dynamiser l'activité du secteur non pétrolier et d'assurer un niveau plus élevé de perception des recettes fiscales non pétrolières, sans porter aux objectifs de rationalisation et d'efficacité de la politique des dépenses publiques.

Ils ont également encouragé le Gouvernement à poursuivre la mise en œuvre du Programme d'appui à la production, à la diversification des exportations et à la substitution des importations (PRODESI), afin de mobiliser un plus grand nombre de recettes fiscales non pétrolières.

Présentation de l'OGE-révisé

Le Bilan d'Exécution du quatrième trimestre de l'OGE-Révisé 2020 a été présenté par la Secrétaire d'Etat aux Finances, Aia Weza da Silva, qui a souligné qu'en termes de dépenses par fonction, le secteur social était en tête, suivi par la défense, la sécurité et affaires économiques.

Elle a ajouté que l'exécution des dépenses de capital concernait principalement le Programme d'investissement public, avec un accent sur les secteurs de l'énergie et de l'eau et des transports, ayant eu une  dette interne d'un montant de 1 267 milliards de kwanzas (kz).

Concernant la dette extérieure, la Secrétaire d'Etat aux Finances a informé que les décaissements étaient d'environ 183 milliards de Kz, soit moins que les projets exécutés d'un montant de 570 milliards de Kz.

La résolution a été approuvée par 129 voix pour, 39 contre et aucune abstention, les députés ont recommandé à l'exécutif de continuer à dynamiser l'activité du secteur non pétrolier et d'assurer un niveau plus élevé de perception des recettes fiscales non pétrolières, sans porter aux objectifs de rationalisation et d'efficacité de la politique des dépenses publiques.

Ils ont également encouragé le Gouvernement à poursuivre la mise en œuvre du Programme d'appui à la production, à la diversification des exportations et à la substitution des importations (PRODESI), afin de mobiliser un plus grand nombre de recettes fiscales non pétrolières.

Présentation de l'OGE-révisé

Le Bilan d'Exécution du quatrième trimestre de l'OGE-Révisé 2020 a été présenté par la Secrétaire d'Etat aux Finances, Aia Weza da Silva, qui a souligné qu'en termes de dépenses par fonction, le secteur social était en tête, suivi par la défense, la sécurité et affaires économiques.

Elle a ajouté que l'exécution des dépenses de capital concernait principalement le Programme d'investissement public, avec un accent sur les secteurs de l'énergie et de l'eau et des transports, ayant eu une  dette interne d'un montant de 1 267 milliards de kwanzas (kz).

Concernant la dette extérieure, la Secrétaire d'Etat aux Finances a informé que les décaissements étaient d'environ 183 milliards de Kz, soit moins que les projets exécutés d'un montant de 570 milliards de Kz.