Les contraintes financières retardent les travaux du Port de Caio

Cabinda - L'achèvement des travaux de construction du port en eaux profondes de Caio, dans la province de Cabinda, reste conditionné à la disponibilité financière du pays, a déclaré samedi le ministre des Transports, Ricardo D'Abreu.

Selon le ministre, qui s'est exprimé en marge de la visite du vice-président de la République, Bornito de Sousa, il est nécessaire de débloquer le financement de la ligne de crédit de la Chine pour achever le projet entamé il y a plus de trois ans.

Ricardo D'Abreu a déclaré que les travaux de construction du port en eau profonde de Caio sont à 30% achevés, avec le remblai qui permettra la construction de terminaux de cargaison conteneurisée et de marchandises diverses.

Le ministre considère le port comme un projet géostratégique qui desservira principalement Cabinda, les pays voisins et ceux du golfe de Guinée.

Il s'agit d'une infrastructure moderne, a-t-il dit, qui aura un impact très important sur l'économie de l'Angola et d'autres pays.  

Selon le ministre, l'objectif est de créer une alternative moderne et efficace à Cabinda, dans le domaine portuaire, qui profitera également aux pays des régions dans lesquelles le pays est inséré.

Lors de cette visite de deux jours à Cabinda, Bornito de Sousa a rencontré des étudiants universitaires et le conseil de concertation sociale, pour échanger des idées sur des questions liées aux deux secteurs.

Selon le ministre, qui s'est exprimé en marge de la visite du vice-président de la République, Bornito de Sousa, il est nécessaire de débloquer le financement de la ligne de crédit de la Chine pour achever le projet entamé il y a plus de trois ans.

Ricardo D'Abreu a déclaré que les travaux de construction du port en eau profonde de Caio sont à 30% achevés, avec le remblai qui permettra la construction de terminaux de cargaison conteneurisée et de marchandises diverses.

Le ministre considère le port comme un projet géostratégique qui desservira principalement Cabinda, les pays voisins et ceux du golfe de Guinée.

Il s'agit d'une infrastructure moderne, a-t-il dit, qui aura un impact très important sur l'économie de l'Angola et d'autres pays.  

Selon le ministre, l'objectif est de créer une alternative moderne et efficace à Cabinda, dans le domaine portuaire, qui profitera également aux pays des régions dans lesquelles le pays est inséré.

Lors de cette visite de deux jours à Cabinda, Bornito de Sousa a rencontré des étudiants universitaires et le conseil de concertation sociale, pour échanger des idées sur des questions liées aux deux secteurs.