La CNE et le MIREX abordent les élections dans la CPLP

  • Président de la Commission nationale électorale (CNE), Manuel Pereira da Silva
Luanda - Le ministre des Relations Extérieures, Téte António, et le président de la Commission nationale électorale, Manuel Pereira da Silva, ont analysé mardi le leadership angolais dans l'administration d’élections dans la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP).

Selon un communiqué de presse de la CNE parvenu mardi à  l'ANGOP, lors de la réunion, Manuel Pereira da Silva s’est informé sur le potentiel d’électeurs angolais résidant à l'extérieur du pays.

A l'occasion, en tant que président du Réseau des organes judiciaires et de l'administration électorale des pays de langue portugaise, dont il a assumé le poste en juillet dernier, il a présenté la proposition d'inclusion de l'organisation dans les organes exécutifs de la Communauté et sa reconnaissance en Angola.

Par ailleurs, le chef de la diplomatie angolaise, Téte António, a informé que son portefeuille (MIREX) formera, en matière d'enregistrement électoral, les employés des missions diplomatiques.

L'intention est de mettre à jour les Angolais résidant à l'étranger, leur permettant de participer à l'élection prévue en 2022.

Selon un communiqué de presse de la CNE parvenu mardi à  l'ANGOP, lors de la réunion, Manuel Pereira da Silva s’est informé sur le potentiel d’électeurs angolais résidant à l'extérieur du pays.

A l'occasion, en tant que président du Réseau des organes judiciaires et de l'administration électorale des pays de langue portugaise, dont il a assumé le poste en juillet dernier, il a présenté la proposition d'inclusion de l'organisation dans les organes exécutifs de la Communauté et sa reconnaissance en Angola.

Par ailleurs, le chef de la diplomatie angolaise, Téte António, a informé que son portefeuille (MIREX) formera, en matière d'enregistrement électoral, les employés des missions diplomatiques.

L'intention est de mettre à jour les Angolais résidant à l'étranger, leur permettant de participer à l'élection prévue en 2022.