La CNE souhaite une plus grande participation des personnes handicapées aux processus électoraux

  • Porte-parole de la Commission nationale électorale, Lucas Quilundo
Luanda - La Commission nationale électorale (CNE) mettra prochainement en œuvre, en partenariat avec le Ministère de l'Action sociale, de la Famille et de la Promotion de la femme, un plan d'action pour créer les conditions nécessaires à la participation des personnes handicapées aux processus électoraux.

Le porte-parole de la Commission nationale électorale nationale, Lucas Quilundo, qui a fourni cette information à la presse, jeudi, à l'issue de la troisième réunion ordinaire de l'organe, a déclaré que les deux institutions travailleront avec des associations liées à la protection des personnes handicapées pour assurer le succès du programme.

"Nous avons décidé que toutes les conditions devaient être créées, afin de permettre l'accès des personnes handicapées aux installations où seront situés les bureaux de vote ", a-t-il souligné.

Dans ce contexte, a-t-il ajouté, "il y a aussi la possibilité de les recruter comme agents électoraux en fonction des besoins".

Outre l'analyse des problèmes internes, les participants ont été informés de la participation, le 11 de ce mois, par vidéoconférence, d'une délégation de la CNE à la réunion du Comité exécutif du Forum des commissions électorales de la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC)).

Le porte-parole de la Commission nationale électorale nationale, Lucas Quilundo, qui a fourni cette information à la presse, jeudi, à l'issue de la troisième réunion ordinaire de l'organe, a déclaré que les deux institutions travailleront avec des associations liées à la protection des personnes handicapées pour assurer le succès du programme.

"Nous avons décidé que toutes les conditions devaient être créées, afin de permettre l'accès des personnes handicapées aux installations où seront situés les bureaux de vote ", a-t-il souligné.

Dans ce contexte, a-t-il ajouté, "il y a aussi la possibilité de les recruter comme agents électoraux en fonction des besoins".

Outre l'analyse des problèmes internes, les participants ont été informés de la participation, le 11 de ce mois, par vidéoconférence, d'une délégation de la CNE à la réunion du Comité exécutif du Forum des commissions électorales de la Communauté de développement de l’Afrique Australe (SADC)).