Réunion de la Commission du Droit international de l'UA à Addis-Abeba

  • Bandeira da União Africana
Luanda - La Commission du Droit international de l'Union africaine (AUCIL), actuellement présidée par l'ambassadeur angolais Sebastião da Silva Isata, se réunit virtuellement à sa 19e session ordinaire, rencontre qui se prolongera jusqu'au 4 juin.

L'ordre du jour des travaux, qui ont débuté lundi (24), comprend l'adoption de la Convention africaine contre l'esclavage contemporain, par Sebastião Isata, et la coopération judiciaire en Afrique, par la Tunisienne Hajer Gueldich.

Cité dans une note du service de presse de la Représentation permanente de l'Angola auprès de l'Union africaine (UA), le diplomate angolais a déclaré que l'événement prévoit également, entre autres questions, la discussion de questions génériques relevant de la juridiction universelle.

À l'ordre du jour de la réunion figurent aussi les problèmes liés à la prise de pouvoir par des voies contraires à la normalité constitutionnelle en Afrique.

Selon le diplomate angolais, l'événement comprend également, entre autres questions, la discussion de questions génériques de la juridiction universelle, ainsi que le traitement des problèmes découlant de la prise du pouvoir de manière contraire à la normalité constitutionnelle en Afrique.

Lors de la cérémonie d'ouverture, après une minute de silence pour les victimes du Covid-19 à travers le continent, l'Ambassadeur Sebastião Isata a louéles programmes élaborés par les États-Unis d'Amérique, l'Union européenne et les États membres de l'UA, ayant abouti à l'adoption d'un budget pour lutter contre les conséquences de l'épidémie mondiale.

L'acte a compté sur la participation de la vice-présidente de la Commission de l'Union africaine, Monique Nsanzabaganwa, qui, dans son discours, a souligné les restrictions imposées par le Covid-19, qui ont affecté les travaux de la Commission.

Le diplomate a appelé au respect du principe de solidarité et de coopération entre les États membres pendant la pandémie, tel que stipulé dans la Charte des Nations Unies et l'Acte constitutif de l'UA.

Le diplomate Sebastião da Silva Isata exerce un nouveau mandat de cinq ans à l'AUCIL depuis février 2020. La dernière réélection a eu lieu lors du 36e Conseil exécutif de l'Union africaine (UA), à Addis-Abeba, en Éthiopie.

L’AUCIL opère depuis 2010 et se concentre sur le développement progressif du droit international, la codification du droit, la contribution aux objectifs et aux principes de l'Union, la révision des traités et l'incitation à l'enseignement, l'étude, la diffusion et une analyse plus large du Droit international.

L'ordre du jour des travaux, qui ont débuté lundi (24), comprend l'adoption de la Convention africaine contre l'esclavage contemporain, par Sebastião Isata, et la coopération judiciaire en Afrique, par la Tunisienne Hajer Gueldich.

Cité dans une note du service de presse de la Représentation permanente de l'Angola auprès de l'Union africaine (UA), le diplomate angolais a déclaré que l'événement prévoit également, entre autres questions, la discussion de questions génériques relevant de la juridiction universelle.

À l'ordre du jour de la réunion figurent aussi les problèmes liés à la prise de pouvoir par des voies contraires à la normalité constitutionnelle en Afrique.

Selon le diplomate angolais, l'événement comprend également, entre autres questions, la discussion de questions génériques de la juridiction universelle, ainsi que le traitement des problèmes découlant de la prise du pouvoir de manière contraire à la normalité constitutionnelle en Afrique.

Lors de la cérémonie d'ouverture, après une minute de silence pour les victimes du Covid-19 à travers le continent, l'Ambassadeur Sebastião Isata a louéles programmes élaborés par les États-Unis d'Amérique, l'Union européenne et les États membres de l'UA, ayant abouti à l'adoption d'un budget pour lutter contre les conséquences de l'épidémie mondiale.

L'acte a compté sur la participation de la vice-présidente de la Commission de l'Union africaine, Monique Nsanzabaganwa, qui, dans son discours, a souligné les restrictions imposées par le Covid-19, qui ont affecté les travaux de la Commission.

Le diplomate a appelé au respect du principe de solidarité et de coopération entre les États membres pendant la pandémie, tel que stipulé dans la Charte des Nations Unies et l'Acte constitutif de l'UA.

Le diplomate Sebastião da Silva Isata exerce un nouveau mandat de cinq ans à l'AUCIL depuis février 2020. La dernière réélection a eu lieu lors du 36e Conseil exécutif de l'Union africaine (UA), à Addis-Abeba, en Éthiopie.

L’AUCIL opère depuis 2010 et se concentre sur le développement progressif du droit international, la codification du droit, la contribution aux objectifs et aux principes de l'Union, la révision des traités et l'incitation à l'enseignement, l'étude, la diffusion et une analyse plus large du Droit international.