La Commission économique approuve le programme exécutif révisé

  • Presidente da República, João Lourenço, orienta 4ª Sessão Ordinária da Comissão Económica do Conselho de Ministros
Luanda - La Commission économique du Conseil des ministres a approuvé, mardi, la programmation macroéconomique exécutive révisée 2021, un document qui vise à ajuster les prévisions initiales pour l'année en cours.

Selon le communiqué final de la session, l'approbation du document se concentre sur les aspects liés à la production physique du pétrole et à son prix, au taux d'inflation, à la trajectoire des réserves internationales nettes et à la croissance de l'économie réelle.  

La réunion, dirigée par le Président de la République, João Lourenço, a également approuvé le projet de décret présidentiel instituant le Guichet unique logistique.

C'est un mécanisme qui garantira l'interopérabilité et l'intégration des différentes plates-formes électroniques des services de l'administration publique ayant une intervention dans les processus logistiques.

L'objectif est de doter le réseau logistique national de son propre système technologique et intégré, qui assure une plus grande fluidité de l'information et augmente l'efficacité de la chaîne logistique.

Le communiqué, auquel l'ANGOP a eu accès, indique que l'équipe économique de l'exécutif a apprécié le projet de loi d'autorisation législative sur l'exonération fiscale et douanière.

Le document précise que la proposition vise à accorder l'autorisation législative au Président de la République, en tant que titulaire du pouvoir exécutif, de légiférer sur le régime des incitations fiscales et douanières applicables au «Projet 4 TGU».

Le projet, d'investissement privé, vise la mise en place du 4ème  opérateur de téléphonie mobile dans le secteur des communications électroniques, ce qui augmentera la concurrence sur le marché.

 

Rapport d'exécution du Budget général de l’État

Le rapport d'exécution trimestriel du budget général de l'État (OGE) du quatrième trimestre 2020 a également été approuvé.

Dans le domaine des comptes extérieurs, la Commission économique a examiné le rapport sur la balance des paiements et la position d’investissement international concernant le quatrième trimestre 2020.

La session de mardi a également approuvé le projet de décret présidentiel et de règlement sur les bureaux de représentation des sociétés de change étrangères non-résidentes.

Avec l'approbation de ce diplôme, il n'est plus nécessaire, pour l'ouverture de bureaux de représentation de sociétés non financières, l'intervention de la Banque nationale d'Angola dans le processus d'agrément.

Toujours dans le cadre du même diplôme, le nombre limite de travailleurs pouvant être embauchés et la spécification de leur nationalité sont supprimés.

 

Secteur de l'industrie

Concernant le secteur de l'industrie et du commerce, la réunion a examiné plusieurs diplômes qui établissent le respect obligatoire des normes techniques angolaises applicables aux producteurs, importateurs et commerçants de différents produits.

Parmi ces produits, se distinguent les eaux minérales naturelles, le pain, le sel iodé, le sucre, le miel, le poisson frais et le poisson congelé.

Parmi les produits figurent également des filets de poisson congelés, du poisson salé, de l'alcool neutre, de l'acier pour béton armé, du ciment et des cigarettes.

Selon le communiqué final de la session, l'approbation du document se concentre sur les aspects liés à la production physique du pétrole et à son prix, au taux d'inflation, à la trajectoire des réserves internationales nettes et à la croissance de l'économie réelle.  

La réunion, dirigée par le Président de la République, João Lourenço, a également approuvé le projet de décret présidentiel instituant le Guichet unique logistique.

C'est un mécanisme qui garantira l'interopérabilité et l'intégration des différentes plates-formes électroniques des services de l'administration publique ayant une intervention dans les processus logistiques.

L'objectif est de doter le réseau logistique national de son propre système technologique et intégré, qui assure une plus grande fluidité de l'information et augmente l'efficacité de la chaîne logistique.

Le communiqué, auquel l'ANGOP a eu accès, indique que l'équipe économique de l'exécutif a apprécié le projet de loi d'autorisation législative sur l'exonération fiscale et douanière.

Le document précise que la proposition vise à accorder l'autorisation législative au Président de la République, en tant que titulaire du pouvoir exécutif, de légiférer sur le régime des incitations fiscales et douanières applicables au «Projet 4 TGU».

Le projet, d'investissement privé, vise la mise en place du 4ème  opérateur de téléphonie mobile dans le secteur des communications électroniques, ce qui augmentera la concurrence sur le marché.

 

Rapport d'exécution du Budget général de l’État

Le rapport d'exécution trimestriel du budget général de l'État (OGE) du quatrième trimestre 2020 a également été approuvé.

Dans le domaine des comptes extérieurs, la Commission économique a examiné le rapport sur la balance des paiements et la position d’investissement international concernant le quatrième trimestre 2020.

La session de mardi a également approuvé le projet de décret présidentiel et de règlement sur les bureaux de représentation des sociétés de change étrangères non-résidentes.

Avec l'approbation de ce diplôme, il n'est plus nécessaire, pour l'ouverture de bureaux de représentation de sociétés non financières, l'intervention de la Banque nationale d'Angola dans le processus d'agrément.

Toujours dans le cadre du même diplôme, le nombre limite de travailleurs pouvant être embauchés et la spécification de leur nationalité sont supprimés.

 

Secteur de l'industrie

Concernant le secteur de l'industrie et du commerce, la réunion a examiné plusieurs diplômes qui établissent le respect obligatoire des normes techniques angolaises applicables aux producteurs, importateurs et commerçants de différents produits.

Parmi ces produits, se distinguent les eaux minérales naturelles, le pain, le sel iodé, le sucre, le miel, le poisson frais et le poisson congelé.

Parmi les produits figurent également des filets de poisson congelés, du poisson salé, de l'alcool neutre, de l'acier pour béton armé, du ciment et des cigarettes.