Le Conseil exécutif prépare les sommets extraordinaires de l'UA

  • Drapeau de l'Union africaine
Luanda - Le Conseil exécutif de l'Union africaine (UA) tiendra sa 21e session extraordinaire mercredi (2), par téléconférence, événement qui précède les 13e et 14e  réunions des chefs d'État ou de gouvernement de l'UA, également de nature extraordinaire.

Dans une note, la Représentation permanente de l'Angola auprès de l'UA indique que les chefs de la diplomatie des 55 pays du continent aborderont le rapport des ministres du commerce, concernant les négociations sur les instruments pour l'opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine ( ZLECA) et le degré de préparation des États parties, visant le début des transactions commerciales.

Selon le document auquel l'ANGOP a eu accès, cette question dominera également la 13e session extraordinaire des chefs d'État, qui se tiendra samedi (5) alors que dimanche (6), lors de la 14e réunion, également extraordinaire, les hommes d'État aborderont le silence des armes en Afrique, un sujet qui sera encore discuté au Conseil exécutif mercredi.

En ce qui concerne la ZLECA, les ministres discuteront de l'établissement d'une base politique et juridique pour son fonctionnement, à partir du 1er janvier 2021, avec les listes de concessions tarifaires et les règles d'origine convenues, et le programme intégré sur le commerce des biens et services, entre autres.

Sur la table sera le rapport du Président de la République du Niger, Issoufou Mahamadou, leader du processus de la Zone de libre-échange continentale africaine, dont les instruments de ratification ont déjà été déposés par 30 États, dont l'Angola.

L'ordre du jour comprend également une analyse de la Déclaration de Johannesburg sur le début des transactions commerciales dans le cadre de la ZLECA, à compter du 1er janvier, sur la base des règles d'origine et des tarifs convenus.

Dans une note, la Représentation permanente de l'Angola auprès de l'UA indique que les chefs de la diplomatie des 55 pays du continent aborderont le rapport des ministres du commerce, concernant les négociations sur les instruments pour l'opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine ( ZLECA) et le degré de préparation des États parties, visant le début des transactions commerciales.

Selon le document auquel l'ANGOP a eu accès, cette question dominera également la 13e session extraordinaire des chefs d'État, qui se tiendra samedi (5) alors que dimanche (6), lors de la 14e réunion, également extraordinaire, les hommes d'État aborderont le silence des armes en Afrique, un sujet qui sera encore discuté au Conseil exécutif mercredi.

En ce qui concerne la ZLECA, les ministres discuteront de l'établissement d'une base politique et juridique pour son fonctionnement, à partir du 1er janvier 2021, avec les listes de concessions tarifaires et les règles d'origine convenues, et le programme intégré sur le commerce des biens et services, entre autres.

Sur la table sera le rapport du Président de la République du Niger, Issoufou Mahamadou, leader du processus de la Zone de libre-échange continentale africaine, dont les instruments de ratification ont déjà été déposés par 30 États, dont l'Angola.

L'ordre du jour comprend également une analyse de la Déclaration de Johannesburg sur le début des transactions commerciales dans le cadre de la ZLECA, à compter du 1er janvier, sur la base des règles d'origine et des tarifs convenus.