Covid-19 : Le Président angolais sollicite la levée des brevets sur les vaccins

  • Le Président angolais au cours de sa visite d'Etat en Guinée Conakry
Conakry - Le Président de la République, João Lourenço, a demandé vendredi, à Conakry, la levée des brevets sur les vaccins contre le nouveau Coronavirus, en vue d'augmenter sa production et de baisser les prix.

L'appel a été lancé lors d'un dîner officiel offert par le Président Alpha Condé, dans le cadre de la visite d'Etat de deux jours que João Lourenço effectue en République de Guinée.

Selon le Chef de l'Etat angolais, la levée des brevets sur les vaccins permettrait la réduction des inégalités d'accès des pays en voie de développement, "qui sont à nouveau traités de manière inégale".

Pour cette raison, il a appelé les pays africains d'unir leurs forces pour surmonter la pandémie et mieux explorer les mécanismes d'accès aux vaccins.

Sécurité en Afrique

Quant à la situation sécuritaire en Afrique, le Chef de l’Etat angolais a reconnu que ces derniers temps elle n'a pas évolué comme prévu.

Il a ainsi souhaité que les États africains travaillent ensemble de manière unie pour construire un continent exempt de conflits armés, de destructions et de déplacements forcés de ses populations.

S'exprimant lors du dîner au cours duquel il a été décoré du Grand Ordre national de la République de Guinée, le Président João Lourenço a estimé fondamentalement que les pays africains adoptent des formes de gouvernance de plus en plus participatives, inclusives et véritablement africaines.

L'intention est de contribuer à la promotion d'une culture africaine de paix, de justice et de respect des principes des droits humains.

Devant le Président Alpha Condé et ses hôtes, le Chef de l'Etat angolais a encore une fois salué la contribution des « précieux enfants de Guinée » à l'indépendance de l'Angola.

Le Président João Lourenço a remercié à son nom et du peuple angolais la décoration qui lui a été décernée et a souligné le fait que la distinction a été créée il y a plus de six décennies par le Chef de l'État guinéen de l'époque, Ahmed Sékou Touré, l'un des piliers de l'indépendance africaine.

Vendredi soir, l'homme d'État angolais a été décoré du Grand Ordre national de la République de Guinée.

La distinction récompense des personnalités dans l’ordre du mérite et de la loyauté élevée pour leur prestation de services au profit de la nation guinéenne.

A cette occasion, le Président hôte, Alpha Condé, a déclaré que les relations entre l'Angola et la Guinée remontent à très longtemps et que la visite d'Etat du Président João Lourenço représente l'intérêt des deux pays à relancer la coopération.

"Le moment est venu pour relancer la coopération entre les deux pays", a souligné Alpha Condé, précisant que l'Afrique devait mieux utiliser ses ressources, en vue d’assurer son développement socio-économique.

Le Chef de l'Etat angolais, qui séjourne en Guinée à l'invitation de son homologue Alpha Condé, termine sa visite de travail ce samedi.

 

L'appel a été lancé lors d'un dîner officiel offert par le Président Alpha Condé, dans le cadre de la visite d'Etat de deux jours que João Lourenço effectue en République de Guinée.

Selon le Chef de l'Etat angolais, la levée des brevets sur les vaccins permettrait la réduction des inégalités d'accès des pays en voie de développement, "qui sont à nouveau traités de manière inégale".

Pour cette raison, il a appelé les pays africains d'unir leurs forces pour surmonter la pandémie et mieux explorer les mécanismes d'accès aux vaccins.

Sécurité en Afrique

Quant à la situation sécuritaire en Afrique, le Chef de l’Etat angolais a reconnu que ces derniers temps elle n'a pas évolué comme prévu.

Il a ainsi souhaité que les États africains travaillent ensemble de manière unie pour construire un continent exempt de conflits armés, de destructions et de déplacements forcés de ses populations.

S'exprimant lors du dîner au cours duquel il a été décoré du Grand Ordre national de la République de Guinée, le Président João Lourenço a estimé fondamentalement que les pays africains adoptent des formes de gouvernance de plus en plus participatives, inclusives et véritablement africaines.

L'intention est de contribuer à la promotion d'une culture africaine de paix, de justice et de respect des principes des droits humains.

Devant le Président Alpha Condé et ses hôtes, le Chef de l'Etat angolais a encore une fois salué la contribution des « précieux enfants de Guinée » à l'indépendance de l'Angola.

Le Président João Lourenço a remercié à son nom et du peuple angolais la décoration qui lui a été décernée et a souligné le fait que la distinction a été créée il y a plus de six décennies par le Chef de l'État guinéen de l'époque, Ahmed Sékou Touré, l'un des piliers de l'indépendance africaine.

Vendredi soir, l'homme d'État angolais a été décoré du Grand Ordre national de la République de Guinée.

La distinction récompense des personnalités dans l’ordre du mérite et de la loyauté élevée pour leur prestation de services au profit de la nation guinéenne.

A cette occasion, le Président hôte, Alpha Condé, a déclaré que les relations entre l'Angola et la Guinée remontent à très longtemps et que la visite d'Etat du Président João Lourenço représente l'intérêt des deux pays à relancer la coopération.

"Le moment est venu pour relancer la coopération entre les deux pays", a souligné Alpha Condé, précisant que l'Afrique devait mieux utiliser ses ressources, en vue d’assurer son développement socio-économique.

Le Chef de l'Etat angolais, qui séjourne en Guinée à l'invitation de son homologue Alpha Condé, termine sa visite de travail ce samedi.