Le député Manuel Rabelais perd son immunité parlementaire

  • Député Manuel Antonio Rabelais
Luanda - L'Assemblée nationale a approuvé mardi à l'unanimité la suspension du mandat et la levée de l’immunité du député du MPLA, Manuel Rabelais.

La décision, intervenue à la demande de la Cour suprême, a été «scellée» par les parlementaires avec 170 voix pour, aucune contre et aucune abstention.

Manuel Rabelais est accusé de délits de détournement de fonds, de violation des règles d'exécution du plan et du budget, de réception indue d'avantages et de blanchiment d'argent, en tant que directeur du Bureau éteint de revitalisation de la communication institutionnelle et du marketing de l'administration (GRECIMA), entre les années 2016 et 2017.


Outre l'ancien ministre de la Communication sociale, il est également impliqué dans le processus, en tant qu'accusé, Hilário Santos, alors assistant administratif du GRECIMA.

La décision, intervenue à la demande de la Cour suprême, a été «scellée» par les parlementaires avec 170 voix pour, aucune contre et aucune abstention.

Manuel Rabelais est accusé de délits de détournement de fonds, de violation des règles d'exécution du plan et du budget, de réception indue d'avantages et de blanchiment d'argent, en tant que directeur du Bureau éteint de revitalisation de la communication institutionnelle et du marketing de l'administration (GRECIMA), entre les années 2016 et 2017.


Outre l'ancien ministre de la Communication sociale, il est également impliqué dans le processus, en tant qu'accusé, Hilário Santos, alors assistant administratif du GRECIMA.