L'ambassade en Italie lance un magazine sur l’Angola

Luanda - L'ambassade d'Angola en Italie a lancé, ce mercredi, une édition spéciale de son magazine avec des approches sur l’attraction d’investissements étrangers, le tourisme et la coopération économique, dans le cadre des célébrations de l'indépendance nationale.

L'article de couverture décrit la visite officielle du Président italien, Sérgio Mattarella, en Angola, en Février 2019, et la visite officielle du Président João Lourenço dans l'État du Vatican, en novembre de la même année.

À propos, l'ambassadrice Maria de Fátima Jardim a affirmé que le 11 novembre était un projet commun à tous les Angolais, qui continue de réaffirmer la valeur de la personne humaine.

Dans un message sur la date, la diplomate a mentionné que la lutte pour l'égalité des droits des hommes et femmes, pour la justice sociale, de meilleures conditions de vie sont le meilleur bien que l'indépendance a garanti au peuple angolais.

Fátima Jardim a ajouté qu'avec la paix et la réconciliation nationale, l'Exécutif a lancé
un programme inclusif et moderne pour faire de l'Angola un pays de référence
dans le concert des nations.

«Aujourd'hui, avec l'avantage d'être propriétaires de nos terres, nous pouvons travailler pour que tous profitent de leur richesse », a-t-il déclaré, soulignant, en revanche, la conscience de garantir la stabilité et le bien-être, tout en reconnaissant que la paix, l'unité, la cohésion et la stabilité sont essentiel pour le développement social, économique et culturel.

La diplomate a indiqué que l'Exécutif encourageait les investissements dans les programmes municipalisés, pour soutenir la décentralisation et la déconcentration, en privilégiant
l'agriculture et les petites et moyennes entreprises, avec l’appui de l'investissement privé.

La cérémonie comprenait l'exposition d'un court documentaire sur les accords d'Alvor, signés
en 1975, entre le gouvernement portugais et les trois mouvements de libération de l'Angola (FNLA, MPLA et UNITA), qui ont fixé les paramètres de l'indépendance de l'Angola.

La vidéo présente également des extraits du discours de proclamation d'indépendance, prononcé par du Président Agostinho Neto, ainsi que les déclarations de citoyens angolais et italiens sur l'éphéméride, parmi lesquelles celle de l'ancien ambassadeur d'Italie, Giuseppe Mistretta et de Luigi Cremonini, homme d'affaires italien avec des investissements en Angola, depuis les années 1980.

L'article de couverture décrit la visite officielle du Président italien, Sérgio Mattarella, en Angola, en Février 2019, et la visite officielle du Président João Lourenço dans l'État du Vatican, en novembre de la même année.

À propos, l'ambassadrice Maria de Fátima Jardim a affirmé que le 11 novembre était un projet commun à tous les Angolais, qui continue de réaffirmer la valeur de la personne humaine.

Dans un message sur la date, la diplomate a mentionné que la lutte pour l'égalité des droits des hommes et femmes, pour la justice sociale, de meilleures conditions de vie sont le meilleur bien que l'indépendance a garanti au peuple angolais.

Fátima Jardim a ajouté qu'avec la paix et la réconciliation nationale, l'Exécutif a lancé
un programme inclusif et moderne pour faire de l'Angola un pays de référence
dans le concert des nations.

«Aujourd'hui, avec l'avantage d'être propriétaires de nos terres, nous pouvons travailler pour que tous profitent de leur richesse », a-t-il déclaré, soulignant, en revanche, la conscience de garantir la stabilité et le bien-être, tout en reconnaissant que la paix, l'unité, la cohésion et la stabilité sont essentiel pour le développement social, économique et culturel.

La diplomate a indiqué que l'Exécutif encourageait les investissements dans les programmes municipalisés, pour soutenir la décentralisation et la déconcentration, en privilégiant
l'agriculture et les petites et moyennes entreprises, avec l’appui de l'investissement privé.

La cérémonie comprenait l'exposition d'un court documentaire sur les accords d'Alvor, signés
en 1975, entre le gouvernement portugais et les trois mouvements de libération de l'Angola (FNLA, MPLA et UNITA), qui ont fixé les paramètres de l'indépendance de l'Angola.

La vidéo présente également des extraits du discours de proclamation d'indépendance, prononcé par du Président Agostinho Neto, ainsi que les déclarations de citoyens angolais et italiens sur l'éphéméride, parmi lesquelles celle de l'ancien ambassadeur d'Italie, Giuseppe Mistretta et de Luigi Cremonini, homme d'affaires italien avec des investissements en Angola, depuis les années 1980.