Le tribunal entame le procès de l'ancien directeur de l'éducation à Uíge

  • Uíge: Rond-point Dr. António Agostinho Neto
Uíge (Angola) - Le tribunal d'Uíge a ouvert, lundi, la première session du procès de l'ex-directeur provincial de l'éducation, Manuel Zangala Abel, accusé des crimes d'association de malfaiteurs et de détournement de fonds de 273 millions 199 mille  350 Kwanzas.

Avec Manuel Zangala Abel, deux de ses anciens collaborateurs sont jugés, notamment l'ancien chef de la direction du patrimoine du secteur, Faustino Pedro, et l'associé gérant des entreprises de l'ancien directeur provincial de l'éducation, Abel Kissoque.

Parmi les deux collaborateurs, il y a, entre autres, des accusations de participation économique à des entreprises illicites et de falsification de documents.

"L’accusé est celui qui décidait quelle entreprise embaucher, comment et quand payer les services fournis au Bureau provincial de l'éducation d’Uíge", soutient le ministère public dans son acte d'accusation, présenté par le procureur Luís Dias.

Le procès, qui se déroule à huis clos, prévoit pour ce mardi le début des auditions des trois accusés et des 13 déposants.

Avec Manuel Zangala Abel, deux de ses anciens collaborateurs sont jugés, notamment l'ancien chef de la direction du patrimoine du secteur, Faustino Pedro, et l'associé gérant des entreprises de l'ancien directeur provincial de l'éducation, Abel Kissoque.

Parmi les deux collaborateurs, il y a, entre autres, des accusations de participation économique à des entreprises illicites et de falsification de documents.

"L’accusé est celui qui décidait quelle entreprise embaucher, comment et quand payer les services fournis au Bureau provincial de l'éducation d’Uíge", soutient le ministère public dans son acte d'accusation, présenté par le procureur Luís Dias.

Le procès, qui se déroule à huis clos, prévoit pour ce mardi le début des auditions des trois accusés et des 13 déposants.