L'exécutif crée un Institut d'enquête et de prévention des accidents

  • Presidente da República, João Lourenço, orienta 9ª Sessão Ordinária do Conselho de Ministros
Luanda – Le Conseil des ministres (CM) a créé, ce jeudi, l'Institut national d'enquête et de prévention des accidents de transport (INIPAT, sigle en portugais), organe d'administration indirecte de l'Etat.

Selon un communiqué de presse de la 9e réunion du CM, présidée par le Président de la République, João Lourenço, la mission fondamentale de l’INIPAT est d'enquêter sur les accidents et incidents qui surviennent dans les transports civils sur le territoire national.

L'INIPAT se concentrera sur les accidents auxquels l'État angolais est intéressé, pour des raisons de sécurité, compte tenu de ses engagements régionaux et internationaux, visant à déterminer les causes des accidents et la prévention d'événements similaires.

Le Conseil des ministres a également créé le Centre des sciences de Luanda, une institution publique qui vise à accroître l'alphabétisation scientifique et technologique de la population, en particulier des enfants et des jeunes.

Le centre fonctionnera dans les locaux de l'ancienne savonnerie, aux alentours du Musée de l’Histoire Militaire, à Luanda.

Régulateur de la construction et des travaux publics

De même, l'Institut de Régulation de la Construction et des Travaux Publics (IRCOP) a été créé, un organisme dont la mission est de réglementer et de superviser l'exercice de l'activité de construction, la qualité et les critères d'élaboration des projets.

L'IRCOP réglementera les techniques d'exécution des travaux de construction, ainsi que la supervision des projets de travaux de l'Administration Publique, permettant une plus grande sécurité, efficacité, rigueur et qualité dans leur exécution.

Il résulte de la fusion de l'Institut de Régulation de la Construction civile et des travaux publics et de l'Institut National des Travaux Publics, dans le cadre de la réforme administrative en cours.
La fusion des deux instituts vise à réduire les dépenses publiques, en allégeant la charge pesant sur les titulaires de postes de direction et en assurant une meilleure gestion des ressources humaines et en améliorant le service public rendu aux agents économiques opérant dans ce secteur.

Vidéosurveillance

La session a également approuvé le règlement de la loi sur la vidéosurveillance, qui établit les critères et les procédures d'octroi de l'autorisation d'installer et d'utiliser des systèmes de vidéosurveillance.

L'instrument garantit la sauvegarde des droits et libertés fondamentaux des citoyens, tels que le droit à l'image, au respect de la vie privée, ainsi que le droit d'accéder aux données et informations personnelles détenues par l'État.

Le nouveau statut organique du Mémorial Doutor António Agostinho Neto a également été approuvé, visant à stimuler la recherche scientifique et à rapprocher l'institution des communautés et à perpétuer l'héritage du premier président de l'Angola.

Enseignement universitaire

Au cours de la réunion, le CM a approuvé les statuts organiques de l'Université de Luanda, des écoles supérieures des sciences sociales, des lettres et des sciences humaines, ainsi que des écoles pédagogiques de Bié, Bengo et Cuanza Norte.
Il a également approuvé les statuts organiques des instituts polytechniques supérieurs de Bié, Cuanza Norte, Cuanza-Sul et Moxico, ainsi que de l'Institut supérieur des sciences de l'éducation d’Uíge.

 

Femme de mérite

Le Prix national « Femme de mérite » et son règlement ont également été approuvés lors de la réunion du Conseil des ministres.

Le prix vise à valoriser de plus en plus le rôle des femmes dans les domaines familial, social, politique, économique, éducatif, rural, de performance personnelle, de la paix et de la sécurité, du développement durable et de l'autonomisation.

La décision prend en compte les différents engagements internationaux inscrits dans l'agenda 2063 de l'Union africaine (UA) et le plan stratégique indicatif de développement régional révisé de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) pour la période 2015-2020.

Selon un communiqué de presse de la 9e réunion du CM, présidée par le Président de la République, João Lourenço, la mission fondamentale de l’INIPAT est d'enquêter sur les accidents et incidents qui surviennent dans les transports civils sur le territoire national.

L'INIPAT se concentrera sur les accidents auxquels l'État angolais est intéressé, pour des raisons de sécurité, compte tenu de ses engagements régionaux et internationaux, visant à déterminer les causes des accidents et la prévention d'événements similaires.

Le Conseil des ministres a également créé le Centre des sciences de Luanda, une institution publique qui vise à accroître l'alphabétisation scientifique et technologique de la population, en particulier des enfants et des jeunes.

Le centre fonctionnera dans les locaux de l'ancienne savonnerie, aux alentours du Musée de l’Histoire Militaire, à Luanda.

Régulateur de la construction et des travaux publics

De même, l'Institut de Régulation de la Construction et des Travaux Publics (IRCOP) a été créé, un organisme dont la mission est de réglementer et de superviser l'exercice de l'activité de construction, la qualité et les critères d'élaboration des projets.

L'IRCOP réglementera les techniques d'exécution des travaux de construction, ainsi que la supervision des projets de travaux de l'Administration Publique, permettant une plus grande sécurité, efficacité, rigueur et qualité dans leur exécution.

Il résulte de la fusion de l'Institut de Régulation de la Construction civile et des travaux publics et de l'Institut National des Travaux Publics, dans le cadre de la réforme administrative en cours.
La fusion des deux instituts vise à réduire les dépenses publiques, en allégeant la charge pesant sur les titulaires de postes de direction et en assurant une meilleure gestion des ressources humaines et en améliorant le service public rendu aux agents économiques opérant dans ce secteur.

Vidéosurveillance

La session a également approuvé le règlement de la loi sur la vidéosurveillance, qui établit les critères et les procédures d'octroi de l'autorisation d'installer et d'utiliser des systèmes de vidéosurveillance.

L'instrument garantit la sauvegarde des droits et libertés fondamentaux des citoyens, tels que le droit à l'image, au respect de la vie privée, ainsi que le droit d'accéder aux données et informations personnelles détenues par l'État.

Le nouveau statut organique du Mémorial Doutor António Agostinho Neto a également été approuvé, visant à stimuler la recherche scientifique et à rapprocher l'institution des communautés et à perpétuer l'héritage du premier président de l'Angola.

Enseignement universitaire

Au cours de la réunion, le CM a approuvé les statuts organiques de l'Université de Luanda, des écoles supérieures des sciences sociales, des lettres et des sciences humaines, ainsi que des écoles pédagogiques de Bié, Bengo et Cuanza Norte.
Il a également approuvé les statuts organiques des instituts polytechniques supérieurs de Bié, Cuanza Norte, Cuanza-Sul et Moxico, ainsi que de l'Institut supérieur des sciences de l'éducation d’Uíge.

 

Femme de mérite

Le Prix national « Femme de mérite » et son règlement ont également été approuvés lors de la réunion du Conseil des ministres.

Le prix vise à valoriser de plus en plus le rôle des femmes dans les domaines familial, social, politique, économique, éducatif, rural, de performance personnelle, de la paix et de la sécurité, du développement durable et de l'autonomisation.

La décision prend en compte les différents engagements internationaux inscrits dans l'agenda 2063 de l'Union africaine (UA) et le plan stratégique indicatif de développement régional révisé de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) pour la période 2015-2020.