L’Exécutif angolais reste engagé à la croissance de la productivité nationale

  • Le Président de la République, João Lourenço rend hommage aux producteurs nationaux de biens essentiels
Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a déclaré mardi, à Luanda, qu'en 2021, l'Exécutif continuera à se concentrer sur la création de conditions favorables à la croissance de la productivité nationale.

João Lourenço, qui s'exprimait lors de la cérémonie visant à rendre hommage aux  producteurs nationaux de biens essentiels, a souligné que toute l'attention sera concentrée sur le soutien au secteur privé, en vue d'augmenter la production.

Selon lui, la perspective est de faire plus d'investissements dans l'expansion et la modernisation, dans la création de nouveaux emplois, dans l'augmentation des revenus des familles et des gains pour les investisseurs.

Pour que cela se produise, il a défendu pour l'année prochaine un engagement plus grand à améliorer l'environnement des affaires, à simplifier et réduire la bureaucratie dans la vie quotidienne des entreprises et à accroître et faciliter l'accès au crédit.

«Nous allons également privilégier le soutien à la formation et à la qualification des travailleurs, des entrepreneurs, de la formation de partenariats, entre entrepreneurs nationaux et investisseurs étrangers, aux initiatives d'exportation et d'internationalisation des entreprises», a-t-il exprimé.

João Lourenço a déclaré qu'après de nombreuses années d'arrêt, trois unités de l'industrie textile installées dans le pays vont bientôt démarrer, ce qui couvrira un grand vide et créera de nombreux emplois.

Dans ce contexte, a-t-il admis, pour que l'industrie textile soit rentable et durable, le pays doit redevenir producteur de coton, avec l'implication des entrepreneurs agricoles et des coopératives paysannes.

Préoccupé par la détérioration des biens produits par les paysans et compte tenu de la nécessité de baisser les prix des denrées alimentaires, João Lourenço a informé que l'Exécutif ouvrirait des facilités de crédit pour les transporteurs sur le marché rural, en vue de faciliter l’écoulement des produits agricoles vers les marchés urbains.

Toujours sur le plan économique, João Lourenço a déclaré que dans les années à venir, le pays attend avec impatience des investissements privés dans la production de fer et d'acier, ainsi que dans l'implantation de l'industrie de la construction navale, pharmaceutique, des engrais et de la vaccination vétérinaire.

Lors de la cérémonie, qui s'est tenue dans le jardin du Palais présidentiel, les producteurs de biens de consommation essentiels et de produits alimentaires de base ont été honorés.

 

 

João Lourenço, qui s'exprimait lors de la cérémonie visant à rendre hommage aux  producteurs nationaux de biens essentiels, a souligné que toute l'attention sera concentrée sur le soutien au secteur privé, en vue d'augmenter la production.

Selon lui, la perspective est de faire plus d'investissements dans l'expansion et la modernisation, dans la création de nouveaux emplois, dans l'augmentation des revenus des familles et des gains pour les investisseurs.

Pour que cela se produise, il a défendu pour l'année prochaine un engagement plus grand à améliorer l'environnement des affaires, à simplifier et réduire la bureaucratie dans la vie quotidienne des entreprises et à accroître et faciliter l'accès au crédit.

«Nous allons également privilégier le soutien à la formation et à la qualification des travailleurs, des entrepreneurs, de la formation de partenariats, entre entrepreneurs nationaux et investisseurs étrangers, aux initiatives d'exportation et d'internationalisation des entreprises», a-t-il exprimé.

João Lourenço a déclaré qu'après de nombreuses années d'arrêt, trois unités de l'industrie textile installées dans le pays vont bientôt démarrer, ce qui couvrira un grand vide et créera de nombreux emplois.

Dans ce contexte, a-t-il admis, pour que l'industrie textile soit rentable et durable, le pays doit redevenir producteur de coton, avec l'implication des entrepreneurs agricoles et des coopératives paysannes.

Préoccupé par la détérioration des biens produits par les paysans et compte tenu de la nécessité de baisser les prix des denrées alimentaires, João Lourenço a informé que l'Exécutif ouvrirait des facilités de crédit pour les transporteurs sur le marché rural, en vue de faciliter l’écoulement des produits agricoles vers les marchés urbains.

Toujours sur le plan économique, João Lourenço a déclaré que dans les années à venir, le pays attend avec impatience des investissements privés dans la production de fer et d'acier, ainsi que dans l'implantation de l'industrie de la construction navale, pharmaceutique, des engrais et de la vaccination vétérinaire.

Lors de la cérémonie, qui s'est tenue dans le jardin du Palais présidentiel, les producteurs de biens de consommation essentiels et de produits alimentaires de base ont été honorés.