Le Président angolais quitte Libreville

  • Presidente da República desloca-se à República do Congo
Libreville (de l'envoyé spécial) - Le Président de la République d’Angola, João Lourenço, a quitté la ville de Libreville (Gabon) ce vendredi après-midi, après avoir participé au XVIIIe Sommet des chefs d'État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC).

L’événement de quelques heures a rassemblé plusieurs chefs d'Etat de la communauté qui ont témoigné la passation de flambeau entre le président sortant, Ali Bongo Ondimba, et son successeur comme président en exercice de la CEEAC, le Congolais Denis Sassou Nguesso.

Des questions d'intérêt politico-diplomatique, financier, social et économique ont été analysées lors du sommet, qui a été précédé de réunions au niveau des experts et des ministres, dans un système de visioconférence, depuis Libreville.

Créée en 1983 à Libreville, au Gabon, l’objectif fondamental poursuivi par la Communauté concerne la promotion et le renforcement d’une coopération harmonieuse et un développement dynamique, équilibré et autoentretenu dans tous les domaines de l’activité économique et sociale en vue de réaliser l'autonomie collective, d'élever le niveau de vie des populations... La CEEAC conduit le processus d’intégration régionale de l’Afrique Centrale et est reconnue par l’Union Africaine.

Les états membres de la CEEAC sont : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, la  République du Congo, la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, le Gabon, le Rwanda, São Tomé et Principe et le Tchad.

L’événement de quelques heures a rassemblé plusieurs chefs d'Etat de la communauté qui ont témoigné la passation de flambeau entre le président sortant, Ali Bongo Ondimba, et son successeur comme président en exercice de la CEEAC, le Congolais Denis Sassou Nguesso.

Des questions d'intérêt politico-diplomatique, financier, social et économique ont été analysées lors du sommet, qui a été précédé de réunions au niveau des experts et des ministres, dans un système de visioconférence, depuis Libreville.

Créée en 1983 à Libreville, au Gabon, l’objectif fondamental poursuivi par la Communauté concerne la promotion et le renforcement d’une coopération harmonieuse et un développement dynamique, équilibré et autoentretenu dans tous les domaines de l’activité économique et sociale en vue de réaliser l'autonomie collective, d'élever le niveau de vie des populations... La CEEAC conduit le processus d’intégration régionale de l’Afrique Centrale et est reconnue par l’Union Africaine.

Les états membres de la CEEAC sont : l’Angola, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, la  République du Congo, la République démocratique du Congo, la Guinée équatoriale, le Gabon, le Rwanda, São Tomé et Principe et le Tchad.