L'UNITA réitère un dialogue et un consensus accru avec les Églises

Malanje (Angola) - Le premier secrétaire provincial de l'UNITA à Malanje, Mardanês Calunga, a réitéré samedi, la nécessité de plus de dialogue, d'accord et de consensus avec les Eglises, en vue de résoudre les principaux problèmes qui affectent la population.

Mardanês Calunga a souligné que le dialogue est l'un des outils qui promeut l'union des idées, de sorte que "les églises ne doivent pas être à l’écart dans l'élaboration de politiques sociales et économiques pour améliorer les conditions de vie des citoyens".

Le politicien, qui donnait une conférence sur «la vision de l'UNITA pour un développement durable, inclusif et participatif», encadrée dans les festivités du 13 mars, Journée de la fondation de ce parti, a indiqué qu'il était nécessaire que les chefs religieux travaillent davantage dans la formation de la citoyenneté pour le développement des communautés.

"L'UNITA est ouverte au dialogue avec toutes les forces vives de la société, y compris les militants d'autres partis politiques, pour rechercher un consensus sur les questions d'intérêt national", a-t-il affirmé, ajoutant que son parti continuerait de coopérer avec les églises dans la moralisation de la société, la convivialité pacifique, la tolérance et le respect de la différence.

Mardanês Calunga a souligné que le dialogue est l'un des outils qui promeut l'union des idées, de sorte que "les églises ne doivent pas être à l’écart dans l'élaboration de politiques sociales et économiques pour améliorer les conditions de vie des citoyens".

Le politicien, qui donnait une conférence sur «la vision de l'UNITA pour un développement durable, inclusif et participatif», encadrée dans les festivités du 13 mars, Journée de la fondation de ce parti, a indiqué qu'il était nécessaire que les chefs religieux travaillent davantage dans la formation de la citoyenneté pour le développement des communautés.

"L'UNITA est ouverte au dialogue avec toutes les forces vives de la société, y compris les militants d'autres partis politiques, pour rechercher un consensus sur les questions d'intérêt national", a-t-il affirmé, ajoutant que son parti continuerait de coopérer avec les églises dans la moralisation de la société, la convivialité pacifique, la tolérance et le respect de la différence.