Les micros, les petites et moyennes entreprises ont de nouvelles réglementations

  • Réunion de la Commission économique du Conseil des ministres
Luanda - La Commission économique du Conseil des ministres a approuvé, ce vendredi, un nouveau règlement de la loi sur les micros, petites et moyennes entreprises, en vue d'améliorer le climat des affaires dans le pays.

Un communiqué de la session, dirigée par le Président de la République, João Lourenço, indique que le règlement, qui vise à répondre aux exigences du contexte actuel, établit les procédures de classification, de constitution, de certification et de responsabilité.

L'instrument juridique définit également les formes de «traitement différencié» et les mécanismes de soutien institutionnel.

L’Exécutif angolais entend donc favoriser le développement et la compétitivité des micros, petites et moyennes entreprises ainsi que des commerçants individuels.

L'objectif est de créer des emplois et d'améliorer la répartition des revenus, l'inclusion sociale, la réduction de l'informalité et le renforcement de l'économie.

Dans le domaine de la protection des ressources des écosystèmes aquatiques et de la politique de la pêche, la Commission économique a approuvé des mesures de gestion des pêches marines, des pêches continentales, de l'aquaculture et du sel pour l'année 2021.

La Commission économique du Conseil des ministres a également approuvé le projet de valorisation des déchets solides urbains dans la province de Luanda, qui contient les mesures pour la mise en œuvre d'un nouveau modèle de collecte et de traitement des déchets.

L'idée est de faire face à la plus grande production de déchets solides urbains et d'obtenir un flux de valorisation informel des ordures.

À cet égard, selon le communiqué, le lancement d'un appel d'offres public pour la mise en place d'un partenariat public-privé pour le centre de valorisation des déchets solides de Mulenvos à Luanda a été approuvé.

Lors de la même séance, le rapport de bilan du Plan national de développement 2018/2020, pour l'année 2020, a également été approuvé, un document qui décrit le niveau de mise en œuvre des mesures prévues pour la période en question et évalue le degré de réalisation des objectifs programmés.

Dans le cadre de l'activité financière de l'État, la Commission économique a approuvé deux rapports de bilan sur l'exécution de la programmation financière du Trésor national, l'un se référant au quatrième trimestre 2020 et l'autre à l'exercice 2020.

Les documents reflètent les résultats des saisies de recettes et de dépenses, avec et sans incidence sur la trésorerie, pour les périodes concernées.

Un communiqué de la session, dirigée par le Président de la République, João Lourenço, indique que le règlement, qui vise à répondre aux exigences du contexte actuel, établit les procédures de classification, de constitution, de certification et de responsabilité.

L'instrument juridique définit également les formes de «traitement différencié» et les mécanismes de soutien institutionnel.

L’Exécutif angolais entend donc favoriser le développement et la compétitivité des micros, petites et moyennes entreprises ainsi que des commerçants individuels.

L'objectif est de créer des emplois et d'améliorer la répartition des revenus, l'inclusion sociale, la réduction de l'informalité et le renforcement de l'économie.

Dans le domaine de la protection des ressources des écosystèmes aquatiques et de la politique de la pêche, la Commission économique a approuvé des mesures de gestion des pêches marines, des pêches continentales, de l'aquaculture et du sel pour l'année 2021.

La Commission économique du Conseil des ministres a également approuvé le projet de valorisation des déchets solides urbains dans la province de Luanda, qui contient les mesures pour la mise en œuvre d'un nouveau modèle de collecte et de traitement des déchets.

L'idée est de faire face à la plus grande production de déchets solides urbains et d'obtenir un flux de valorisation informel des ordures.

À cet égard, selon le communiqué, le lancement d'un appel d'offres public pour la mise en place d'un partenariat public-privé pour le centre de valorisation des déchets solides de Mulenvos à Luanda a été approuvé.

Lors de la même séance, le rapport de bilan du Plan national de développement 2018/2020, pour l'année 2020, a également été approuvé, un document qui décrit le niveau de mise en œuvre des mesures prévues pour la période en question et évalue le degré de réalisation des objectifs programmés.

Dans le cadre de l'activité financière de l'État, la Commission économique a approuvé deux rapports de bilan sur l'exécution de la programmation financière du Trésor national, l'un se référant au quatrième trimestre 2020 et l'autre à l'exercice 2020.

Les documents reflètent les résultats des saisies de recettes et de dépenses, avec et sans incidence sur la trésorerie, pour les périodes concernées.