Le Minint forme les inspecteurs sur l'instruction procédurale

  • Aristófanes dos Santos, Comandante Provincial de Benguela
Benguela (Angola) - Quarante-six inspecteurs de la Délégation provinciale du ministère de l'Intérieur de Benguela ont conclu, mercredi, un cycle de formation sur l'instruction procédurale.

La formation, d'une durée de 10 jours, a porté sur les outils juridiques d'instruction des affaires et qui guident l'action de la Police Nationale (PN), visant à assurer une plus grande efficacité dans la performance du personnel.

Le délégué provincial de l'Intérieur de Benguela, Aristophanes dos Santos, lors de son discours à la cérémonie de clôture de l'action de formation, a déclaré que le pays traversait une période de transformations en termes de sécurité qui nécessite une meilleure approche du personnel de l'inspection.

Il a indiqué que les forces de sécurité agissant sur le plan interne devraient être un exemple et doivent se rendre compte que l'action de la police vise les citoyens, détenteurs des plus élémentaires droits et libertés fondamentales.

"Ce n'est pas facile d'appartenir à une force de sécurité, ce n'est pas facile d'être disponible 24/24 heures par an pour servir les autres, mais c'est notre mission et nous devons l'accomplir avec fierté et responsabilité", a-t-il souligné.

Selon le commissaire, les inspecteurs doivent être des personnes ayant une formation acceptable, mais surtout, détenteurs de vertus, telles que la justice, l'équité, l'impartialité et l'exemption, pour être justes dans les propositions et les avis.

Pendant 10 jours, les participants ont abordé les principes éthiques et déontologiques, les tactiques et les techniques d'inspection et d'analyse de documents, les déclarations et l'émission d'avis, le processus d'enquête, la vérification des déclarations, la procédure pénale selon la loi 4/94, du 28 janvier «Loi sur les crimes militaires» et procédure disciplinaire à la lumière du décret 130/18 du 10 mai.

La formation, d'une durée de 10 jours, a porté sur les outils juridiques d'instruction des affaires et qui guident l'action de la Police Nationale (PN), visant à assurer une plus grande efficacité dans la performance du personnel.

Le délégué provincial de l'Intérieur de Benguela, Aristophanes dos Santos, lors de son discours à la cérémonie de clôture de l'action de formation, a déclaré que le pays traversait une période de transformations en termes de sécurité qui nécessite une meilleure approche du personnel de l'inspection.

Il a indiqué que les forces de sécurité agissant sur le plan interne devraient être un exemple et doivent se rendre compte que l'action de la police vise les citoyens, détenteurs des plus élémentaires droits et libertés fondamentales.

"Ce n'est pas facile d'appartenir à une force de sécurité, ce n'est pas facile d'être disponible 24/24 heures par an pour servir les autres, mais c'est notre mission et nous devons l'accomplir avec fierté et responsabilité", a-t-il souligné.

Selon le commissaire, les inspecteurs doivent être des personnes ayant une formation acceptable, mais surtout, détenteurs de vertus, telles que la justice, l'équité, l'impartialité et l'exemption, pour être justes dans les propositions et les avis.

Pendant 10 jours, les participants ont abordé les principes éthiques et déontologiques, les tactiques et les techniques d'inspection et d'analyse de documents, les déclarations et l'émission d'avis, le processus d'enquête, la vérification des déclarations, la procédure pénale selon la loi 4/94, du 28 janvier «Loi sur les crimes militaires» et procédure disciplinaire à la lumière du décret 130/18 du 10 mai.