Le ministre algérien des Affaires étrangères attendu à Luanda

  • La ville de Luanda
Luanda - Le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Bokadoum, est attendu mercredi, à Luanda, pour une visite de travail de 24 heures en Angola, lit-on dans communiqué du ministère angolais des Relations extérieures (Mirex).

Selon la note, le chef de la diplomatie algérienne sera porteur d’un message du Président Abdelmadjid Tebboune, à son homologue angolais, João Lourenço.

Le programme de la visite de Sabri Bokadoum prévoit une rencontre privée, jeudi matin, avec le ministre angolais des Relations extérieures, Téte António.

Une réunion de travail entre les délégations de l'Angola et de l'Algérie, qui sera coprésidée par Téte António et Sabri Bokadoum, est également prévue le même jour.

Le chef de la diplomatie algérienne rentre dans son pays jeudi en fin d'après-midi.

L'Angola et l'Algérie maintiennent des liens historiques d'amitié, de fraternité et de coopération depuis l'ère de la lutte de libération nationale pour l'indépendance de leurs pays et peuples respectifs.

La coopération entre les deux États porte essentiellement sur les domaines politico-diplomatiques, économique, commercial, de la défense et de l'ordre intérieur, des ressources minérales et pétrolières, du tourisme, de la formation du personnel et de la promotion des investissements.

 

Selon la note, le chef de la diplomatie algérienne sera porteur d’un message du Président Abdelmadjid Tebboune, à son homologue angolais, João Lourenço.

Le programme de la visite de Sabri Bokadoum prévoit une rencontre privée, jeudi matin, avec le ministre angolais des Relations extérieures, Téte António.

Une réunion de travail entre les délégations de l'Angola et de l'Algérie, qui sera coprésidée par Téte António et Sabri Bokadoum, est également prévue le même jour.

Le chef de la diplomatie algérienne rentre dans son pays jeudi en fin d'après-midi.

L'Angola et l'Algérie maintiennent des liens historiques d'amitié, de fraternité et de coopération depuis l'ère de la lutte de libération nationale pour l'indépendance de leurs pays et peuples respectifs.

La coopération entre les deux États porte essentiellement sur les domaines politico-diplomatiques, économique, commercial, de la défense et de l'ordre intérieur, des ressources minérales et pétrolières, du tourisme, de la formation du personnel et de la promotion des investissements.