Le MPLA condamne la dilapidation des deniers de l’États

  • Vice Presidente do MPLA Luisa Damião no uso da palavra
  • Vice Presidente do MPLA Luisa Damião, aprecia exposição fotográfica do fotógrafo Carlos Guimarães
  • Membros do Partido MPLA Presentes no evento
  • Vice Presidente do MPLA Luisa Damião(esq) recebida com dança tradicional  na abertura  do 64º aniversário do seu partido
  • Mesa de Presidium da VI conferência extraordinaria do MPLA
Luanda - La vice-présidente du MPLA, Luísa Damião, a condamné ce vendredi, à Luanda, la dilapidation des deniers de l’État et a réitéré la lutte contre la corruption, l'impunité et le népotisme.

Luísa Damião s'exprimait lors de la réunion des militants qui a marqué l'ouverture des festivités des 64 ans de la fondation du MPLA, qui sont célébrés le 10 décembre prochain.

Selon elle, les fondements du MPLA reposent sur de nobles valeurs et principes tels que la promotion de la défense de l'indépendance, de l'unité nationale, de la paix, de la liberté, de la justice sociale, de la solidarité, de la démocratie, de l'humanisme, ainsi que de la dignité de la personne humaine, de l'égalité des droits et opportunités.

Elle a considéré que les comportements et attitudes liés au gaspillage des fonds publics étaient négatifs et contraires aux idéaux du parti. Elle a cité une maxime du président de la République, João Lourenço, selon laquelle "nul n'est trop riche ou trop puissant pour éviter d'être puni, et personne n'est trop pauvre au point de ne pouvoir être protégé".

Luísa Damião a déclaré que, malgré les difficultés financières et économiques exacerbées par la pandémie de Covid-19, l'exécutif mise sur la diversification économique et l'approfondissement d'un État démocratique et de droit.

La femme politique a encouragé la réforme continue de l'État, l'institutionnalisation des autorités locales, la promotion de l'emploi avec participation des privés et la mise en œuvre de mesures de lutte contre la pauvreté.

Soutien au leader du parti

Elle a appelé les militants à soutenir le président de la République, João Lourenço, à poursuivre les réformes, en faveur du renforcement des institutions et de la moralisation de la société, dans le cadre de l'exercice de la citoyenneté participative et du dialogue permanent avec la société civile.

La vice-présidente du MPLA a condamné les manœuvres de diversion et les actions de déstabilisation visant à troubler l'ordre institutionnel, soulignant qu'en démocratie, le pouvoir ne se réalise qu'avec l'approbation du peuple aux urnes.

La dirigeante politique a déclaré qu'elle pensait que si le MPLA avait gagné la guerre, obtenu  l'indépendance, la paix et la démocratie, il gagnerait également la bataille pour le développement économique du pays.

Luísa Damião a parlé d'un MPLA dynamique et ouvert, qui s'adapte aux différentes étapes historiques avec la détermination de sa jeunesse, soutenue par l'expérience et la sagesse des plus âgés, ainsi que la force et la vitalité de la femme angolaise.

Elle a également appelé les militants à améliorer le mécanisme organisationnel pour relever les futurs défis électoraux.

Luísa Damião s'exprimait lors de la réunion des militants qui a marqué l'ouverture des festivités des 64 ans de la fondation du MPLA, qui sont célébrés le 10 décembre prochain.

Selon elle, les fondements du MPLA reposent sur de nobles valeurs et principes tels que la promotion de la défense de l'indépendance, de l'unité nationale, de la paix, de la liberté, de la justice sociale, de la solidarité, de la démocratie, de l'humanisme, ainsi que de la dignité de la personne humaine, de l'égalité des droits et opportunités.

Elle a considéré que les comportements et attitudes liés au gaspillage des fonds publics étaient négatifs et contraires aux idéaux du parti. Elle a cité une maxime du président de la République, João Lourenço, selon laquelle "nul n'est trop riche ou trop puissant pour éviter d'être puni, et personne n'est trop pauvre au point de ne pouvoir être protégé".

Luísa Damião a déclaré que, malgré les difficultés financières et économiques exacerbées par la pandémie de Covid-19, l'exécutif mise sur la diversification économique et l'approfondissement d'un État démocratique et de droit.

La femme politique a encouragé la réforme continue de l'État, l'institutionnalisation des autorités locales, la promotion de l'emploi avec participation des privés et la mise en œuvre de mesures de lutte contre la pauvreté.

Soutien au leader du parti

Elle a appelé les militants à soutenir le président de la République, João Lourenço, à poursuivre les réformes, en faveur du renforcement des institutions et de la moralisation de la société, dans le cadre de l'exercice de la citoyenneté participative et du dialogue permanent avec la société civile.

La vice-présidente du MPLA a condamné les manœuvres de diversion et les actions de déstabilisation visant à troubler l'ordre institutionnel, soulignant qu'en démocratie, le pouvoir ne se réalise qu'avec l'approbation du peuple aux urnes.

La dirigeante politique a déclaré qu'elle pensait que si le MPLA avait gagné la guerre, obtenu  l'indépendance, la paix et la démocratie, il gagnerait également la bataille pour le développement économique du pays.

Luísa Damião a parlé d'un MPLA dynamique et ouvert, qui s'adapte aux différentes étapes historiques avec la détermination de sa jeunesse, soutenue par l'expérience et la sagesse des plus âgés, ainsi que la force et la vitalité de la femme angolaise.

Elle a également appelé les militants à améliorer le mécanisme organisationnel pour relever les futurs défis électoraux.