Le MPLA réaffirme son engagement envers tous les Angolais

  • Vice-présidente du MPLA, Luísa Damião
Luanda - Le MPLA, parti au pouvoir en Angola, réaffirme son engagement à améliorer les conditions de vie du peuple angolais, malgré la crise économique, aggravée par l'impact de la pandémie de Covid-19.

Ces paroles ont été prononcées vendredi par la vice-présidente, Luísa Damião, lors d’une visite de solidarité qu’elle a faite à l’ONG «Remar», située dans la municipalité de Viana, à Luanda.

Selon la dirigeante, le MPLA ne reste pas les bras croisés et continue donc de travailler avec le souci principal d'assurer la stabilité des familles angolaises.

C’est cet engagement que nous avons avec notre peuple pour faire de l’Angola un pays encore meilleur. Je demande à tout Angolais, où qu’il se trouve, de contribuer pour qu’à l’avenir nous ayons un pays qui nous rend tous fiers », a-t-elle déclaré.

Luísa Damião a précisé, d'autre part, que son parti identifiait les principaux problèmes, mais qu'il était nécessaire que tous les Angolais travaillent ensemble pour trouver des solutions pour construire un pays plus développé, prospère, démocratique, cohésif, moderne et démocratique.

Quant au centre, la vice-présidente a salué le travail de ce centre qui accueille des  enfants et leur transmet de l’amour.

Cependant, elle a souligné que malgré le peu de ressources dont il dispose, Remar Angola fait tout pour que rien ne manque pour subvenir aux besoins des enfants qui y résident.

Le MPLA a offert divers produits tels que des sacs de riz, de semoule de maïs, de farine de blé, des pâtes, de l'huile végétale, des jus de fruits, du poulet, du sucre, des vêtements usagés et des produits d'hygiène.

Pendant ce temps, le directeur général de Remar / Angola, Luís Macedo, a remercié le geste et espère que les initiatives similaires suivront davantage pour répondre aux difficultés que le centre affronte, telles que le manque d'un véhicule pour soutenir l'institution, la nourriture, les vêtements, du matériel scolaire et matériaux de construction.

Le district municipal de Viana, dans la province de Luanda, contrôle environ 130 personnes au besoin dans six centres.

Le Centre d'adaptation et de réintégration des exclus (REMAR) est en Angola depuis 1996 dans trois provinces, à savoir Luanda, Cuanza Sul et Benguela. Il est présent dans plus de 70 pays.

Ces paroles ont été prononcées vendredi par la vice-présidente, Luísa Damião, lors d’une visite de solidarité qu’elle a faite à l’ONG «Remar», située dans la municipalité de Viana, à Luanda.

Selon la dirigeante, le MPLA ne reste pas les bras croisés et continue donc de travailler avec le souci principal d'assurer la stabilité des familles angolaises.

C’est cet engagement que nous avons avec notre peuple pour faire de l’Angola un pays encore meilleur. Je demande à tout Angolais, où qu’il se trouve, de contribuer pour qu’à l’avenir nous ayons un pays qui nous rend tous fiers », a-t-elle déclaré.

Luísa Damião a précisé, d'autre part, que son parti identifiait les principaux problèmes, mais qu'il était nécessaire que tous les Angolais travaillent ensemble pour trouver des solutions pour construire un pays plus développé, prospère, démocratique, cohésif, moderne et démocratique.

Quant au centre, la vice-présidente a salué le travail de ce centre qui accueille des  enfants et leur transmet de l’amour.

Cependant, elle a souligné que malgré le peu de ressources dont il dispose, Remar Angola fait tout pour que rien ne manque pour subvenir aux besoins des enfants qui y résident.

Le MPLA a offert divers produits tels que des sacs de riz, de semoule de maïs, de farine de blé, des pâtes, de l'huile végétale, des jus de fruits, du poulet, du sucre, des vêtements usagés et des produits d'hygiène.

Pendant ce temps, le directeur général de Remar / Angola, Luís Macedo, a remercié le geste et espère que les initiatives similaires suivront davantage pour répondre aux difficultés que le centre affronte, telles que le manque d'un véhicule pour soutenir l'institution, la nourriture, les vêtements, du matériel scolaire et matériaux de construction.

Le district municipal de Viana, dans la province de Luanda, contrôle environ 130 personnes au besoin dans six centres.

Le Centre d'adaptation et de réintégration des exclus (REMAR) est en Angola depuis 1996 dans trois provinces, à savoir Luanda, Cuanza Sul et Benguela. Il est présent dans plus de 70 pays.