Lucala prépare un complexe administratif

Lucala - La municipalité de Lucala, dans la province de Cuanza Norte, fait partie de celles qui ont été choisies pour accueillir l'un des 36 complexes administratifs à construire dans le pays dans des circonscriptions manquant d'infrastructure pour accueillir le personnel de l'administration locale.

Sur la base de la stratégie qui vise également à créer les conditions techniques et matérielles pour la réalisation des élections locales et à faciliter la mobilité du personnel, la première pierre a été posée jeudi pour la construction du futur complexe administratif de Lucala.

La pose de la première pierre de l'infrastructure, estimée à un milliard 95 millions 232 mille 900 kwanzas, a été faite par le gouverneur de la province de Cuanza Norte, Adriano Mendes de Carvalho.

Présente à l'acte, la secrétaire d'État à l'Administration du Territoire, Laurinda Cardoso, a précisé que deux infrastructures similaires étaient prévues dans la province de Cuanza Norte, notamment dans les municipalités de Golungo Alto et Samba Cajú.

Pour l'administrateur municipal de Lucala, Mateus André Garcia, la construction du bâtiment permettra de surmonter les difficultés que les autorités locales affrontent pour loger le personnel transféré pour prêter service dans la région.

Lors de la présentation des infrastructures, Ailton Narciso, de la société Dari-Angola, concepteur des bâtiments, a déclaré qu'ils faisaient partie du Plan Intégré d'Intervention dans les Municipalités (PIIM), articulé avec le Plan National Stratégique du Ministère de l'Administration du Territoire.

Les travaux du complexe administratif de Lucala, qui doivent être construits sur une superficie de 2 263 mètres carrés, ont une durée d'exécution de 18 mois et devraient créer 120 emplois directs pour les jeunes de la région.

Le futur complexe, un investissement du gouvernement angolais, aura un bâtiment de deux étages et contiendra 20 appartements, typologies T-0, T-1 et T-2, avec des rampes d'accès pour les personnes à mobilité réduite.

La structure comprendra cinq autres blocs, où seront érigés la zone administrative, le terrain multisports, la zone d'assistance et de loisirs, la logistique et la technologie, ainsi qu'un parking d'une capacité de 22 véhicules.

Sur la base de la stratégie qui vise également à créer les conditions techniques et matérielles pour la réalisation des élections locales et à faciliter la mobilité du personnel, la première pierre a été posée jeudi pour la construction du futur complexe administratif de Lucala.

La pose de la première pierre de l'infrastructure, estimée à un milliard 95 millions 232 mille 900 kwanzas, a été faite par le gouverneur de la province de Cuanza Norte, Adriano Mendes de Carvalho.

Présente à l'acte, la secrétaire d'État à l'Administration du Territoire, Laurinda Cardoso, a précisé que deux infrastructures similaires étaient prévues dans la province de Cuanza Norte, notamment dans les municipalités de Golungo Alto et Samba Cajú.

Pour l'administrateur municipal de Lucala, Mateus André Garcia, la construction du bâtiment permettra de surmonter les difficultés que les autorités locales affrontent pour loger le personnel transféré pour prêter service dans la région.

Lors de la présentation des infrastructures, Ailton Narciso, de la société Dari-Angola, concepteur des bâtiments, a déclaré qu'ils faisaient partie du Plan Intégré d'Intervention dans les Municipalités (PIIM), articulé avec le Plan National Stratégique du Ministère de l'Administration du Territoire.

Les travaux du complexe administratif de Lucala, qui doivent être construits sur une superficie de 2 263 mètres carrés, ont une durée d'exécution de 18 mois et devraient créer 120 emplois directs pour les jeunes de la région.

Le futur complexe, un investissement du gouvernement angolais, aura un bâtiment de deux étages et contiendra 20 appartements, typologies T-0, T-1 et T-2, avec des rampes d'accès pour les personnes à mobilité réduite.

La structure comprendra cinq autres blocs, où seront érigés la zone administrative, le terrain multisports, la zone d'assistance et de loisirs, la logistique et la technologie, ainsi qu'un parking d'une capacité de 22 véhicules.