L'opposition veut une priorité pour le secteur social

  • Plesidium da  Sessão Plenaria Assembleia Nacional
Luanda - Les partis d'opposition ont suggéré mardi que l'Exécutif donne plus de priorité aux secteurs de la santé, de l'éducation, de la production, de la lutte contre la faim, la pauvreté et le chômage.

Lors de la discussion pour le vote, en général, de la proposition du budget général de l’État (OGE) 2021, le président du groupe parlementaire de l'Unita, Liberty Chiaca, a déclaré qu'il devrait y avoir un renforcement de l'allocation budgétaire dans les secteurs de la santé, de l'éducation et de la production.

Il a déclaré que l'UNITA n'était pas d'accord avec la proposition du budget de 2021 car il n'y avait aucune garantie dans son allocation budgétaire d'un engagement sans équivoque en faveur du secteur social.

Le groupe parlementaire de Casa-CE, quant à lui, déclare que la proposition de l’OGE / 2021 ne prévoit pas, en fait, le transfert vers les secteurs les plus urgents et les plus marquants de la société.

Il ajoute que la proposition apporte du bonheur aux familles, au contraire elle aggrave encore les conditions de vie des populations. Le PRS souhaite une proposition de l'OGE / 2021 qui, en plus de consolider la stabilisation macroéconomique, favorise l'emploi et la production agricole.

Le président de la FNLA, Lucas Ngonda, estime que l'OGE devrait, outre la santé et l'éducation, donner la priorité à la production de produits essentiels.

Le MPLA souligne l'impact positif de l'OGE 2021

Le président du groupe parlementaire du MPLA, Américo Cuononoca, a déclaré que la proposition de l’OGE 2021 prévoyait un impact social positif direct sur la vie de la population nationale.

 "L'OGE actuel s'adresse aux personnes, avec des actions qui ont un impact direct immédiat sur la vie de la population, visant une répartition équitable du revenu national", a déclaré l’homme politique.

Avec cette action, a-t-il ajouté, l'Exécutif générera un service public de qualité dans le domaine de la santé, de l'éducation, de l'eau potable, de la sécurité, des transports terrestres et des services d'assainissement de base.

Au cours des discussions, le MPLA et les députés de l'opposition ont considérablement divergé dans leurs points de vue sur la proposition de l’OGE2021.

En général, le document a été approuvé par 127 voix pour, 45 contre et une abstention.

L’Unita et Casa-Ce ont voté contre, tandis que le PRS s'est abstenu.

Le document a été approuvé par les votes du MPLA et du FNLA.

Lors de la discussion pour le vote, en général, de la proposition du budget général de l’État (OGE) 2021, le président du groupe parlementaire de l'Unita, Liberty Chiaca, a déclaré qu'il devrait y avoir un renforcement de l'allocation budgétaire dans les secteurs de la santé, de l'éducation et de la production.

Il a déclaré que l'UNITA n'était pas d'accord avec la proposition du budget de 2021 car il n'y avait aucune garantie dans son allocation budgétaire d'un engagement sans équivoque en faveur du secteur social.

Le groupe parlementaire de Casa-CE, quant à lui, déclare que la proposition de l’OGE / 2021 ne prévoit pas, en fait, le transfert vers les secteurs les plus urgents et les plus marquants de la société.

Il ajoute que la proposition apporte du bonheur aux familles, au contraire elle aggrave encore les conditions de vie des populations. Le PRS souhaite une proposition de l'OGE / 2021 qui, en plus de consolider la stabilisation macroéconomique, favorise l'emploi et la production agricole.

Le président de la FNLA, Lucas Ngonda, estime que l'OGE devrait, outre la santé et l'éducation, donner la priorité à la production de produits essentiels.

Le MPLA souligne l'impact positif de l'OGE 2021

Le président du groupe parlementaire du MPLA, Américo Cuononoca, a déclaré que la proposition de l’OGE 2021 prévoyait un impact social positif direct sur la vie de la population nationale.

 "L'OGE actuel s'adresse aux personnes, avec des actions qui ont un impact direct immédiat sur la vie de la population, visant une répartition équitable du revenu national", a déclaré l’homme politique.

Avec cette action, a-t-il ajouté, l'Exécutif générera un service public de qualité dans le domaine de la santé, de l'éducation, de l'eau potable, de la sécurité, des transports terrestres et des services d'assainissement de base.

Au cours des discussions, le MPLA et les députés de l'opposition ont considérablement divergé dans leurs points de vue sur la proposition de l’OGE2021.

En général, le document a été approuvé par 127 voix pour, 45 contre et une abstention.

L’Unita et Casa-Ce ont voté contre, tandis que le PRS s'est abstenu.

Le document a été approuvé par les votes du MPLA et du FNLA.