Le PGR récupère plus de cinq milliards de dollars

  • Logo du bureau du Procureur Général de la République (PGR)
Luanda - Plus de cinq milliards de dollars américains ont été récupérés par l'État angolais, en biens et en argent, par le biais du Service national de recouvrement des avoirs (SNRA) du Bureau du Procureur Général de la République (PGR), depuis le début du processus de saisie, en 2019.

Les données ont été annoncées mardi, à Luanda, par le procureur général de la République, Hélder Pitta Gróz, dans son discours à l'occasion de la traditionnelle présentation des vœux de fin d'année.

A l'occasion, il a rappelé que le SNRA avait demandé à ses homologues à l'étranger de saisir des actifs et de l'argent pour un montant de 5,434,100,000.00 USD, comme c'est le cas en Suisse, aux Pays-Bas, au Luxembourg, au Portugal, au Royaume-Uni, à Singapour, Bermudes, entre autres pays.

Il a expliqué que 2 709 007 842,82 USD de cette récupération sont en espèces et 2 620 000 000 USD de biens immobiliers, tels que logements, bureaux, bâtiments, usines, terminaux portuaires et participations dans des sociétés.

Lutte contre l'impunité

S'agissant de la lutte contre l'impunité, il a souligné l'existence de 1 522 affaires liées à des délits économiques, financiers et contre les biens, mettant en évidence des délits de détournement de fonds, de blanchiment d'argent, de réception indue d'avantages, de participation économique aux affaires et de corruption active.

En marge de son intervention, il a dit que sur le plan de récupération d’actifs, il reste encore beaucoup à faire, précisant que d'autres actions vont se produire, en fonction des moyens de leur exécution.

Autres affaires

Concernant les affaires pénales des généraux Hélder Vieira Dias "Kopelipa" et Leopoldino do Nascimento, il a déclaré qu'elles étaient en phase d'instruction préparatoire, soulignant que tous les efforts sont déployés pour les conclure rapidement.

Quant à la procédure pénale du député Higino Carneiro, il a informé que le même dossier est devant le tribunal, qui devra se prononcer sur le procès.

A propos du cas de Manuel Vicente, ancien vice-président de la République, il a expliqué que le même (procès) est toujours un secret de justice, mais en cours de traitement.

Interrogé sur l’affaire de la Build Angola et Jefram, il a dit que le PGR travaillait sur le verdict de ces procès.

Des temples de l’IURD vandalisés

Concernant des actes de destruction des temples de l'Église universelle du Royaume de Dieu (IURD), qui a eu lieu à Luanda et Malanje, il a dit qu'il s'agissait de cas complexes, car ils étaient fermés dans tout le pays.

À la lumière de cela, le procureur général a précisé que chaque région a sa spécificité, mais le PGR travaille sur les cas.

Les données ont été annoncées mardi, à Luanda, par le procureur général de la République, Hélder Pitta Gróz, dans son discours à l'occasion de la traditionnelle présentation des vœux de fin d'année.

A l'occasion, il a rappelé que le SNRA avait demandé à ses homologues à l'étranger de saisir des actifs et de l'argent pour un montant de 5,434,100,000.00 USD, comme c'est le cas en Suisse, aux Pays-Bas, au Luxembourg, au Portugal, au Royaume-Uni, à Singapour, Bermudes, entre autres pays.

Il a expliqué que 2 709 007 842,82 USD de cette récupération sont en espèces et 2 620 000 000 USD de biens immobiliers, tels que logements, bureaux, bâtiments, usines, terminaux portuaires et participations dans des sociétés.

Lutte contre l'impunité

S'agissant de la lutte contre l'impunité, il a souligné l'existence de 1 522 affaires liées à des délits économiques, financiers et contre les biens, mettant en évidence des délits de détournement de fonds, de blanchiment d'argent, de réception indue d'avantages, de participation économique aux affaires et de corruption active.

En marge de son intervention, il a dit que sur le plan de récupération d’actifs, il reste encore beaucoup à faire, précisant que d'autres actions vont se produire, en fonction des moyens de leur exécution.

Autres affaires

Concernant les affaires pénales des généraux Hélder Vieira Dias "Kopelipa" et Leopoldino do Nascimento, il a déclaré qu'elles étaient en phase d'instruction préparatoire, soulignant que tous les efforts sont déployés pour les conclure rapidement.

Quant à la procédure pénale du député Higino Carneiro, il a informé que le même dossier est devant le tribunal, qui devra se prononcer sur le procès.

A propos du cas de Manuel Vicente, ancien vice-président de la République, il a expliqué que le même (procès) est toujours un secret de justice, mais en cours de traitement.

Interrogé sur l’affaire de la Build Angola et Jefram, il a dit que le PGR travaillait sur le verdict de ces procès.

Des temples de l’IURD vandalisés

Concernant des actes de destruction des temples de l'Église universelle du Royaume de Dieu (IURD), qui a eu lieu à Luanda et Malanje, il a dit qu'il s'agissait de cas complexes, car ils étaient fermés dans tout le pays.

À la lumière de cela, le procureur général a précisé que chaque région a sa spécificité, mais le PGR travaille sur les cas.