La Police nationale désapprouve l'incitation au désordre

  • Paulo de Almeida,  Comandante Geral da Policia Nacional
Luanda - Le commandant général de la Police nationale, Paulo de Almeida, a appelé lundi la population à éviter le recours à la violence ou aux actions qui enfreignent les lois en vigueur dans le pays.

Dans un message adressé à la population dans le cadre du contexte actuel vécu au pays, Paulo de Almeida a déclaré que tous les Angolais sont appelés, consciemment, à respecter les lois et à se conformer aux règles établies, afin d'éviter une nouvelle propagation de la pandémie du Covid-19 et sauvegarder la vie humaine.

 

Le patron de la Police nationale désapprouve les messages d'incitation à la violence et au désordre diffusés dans le cadre de la manifestation convoquée à la Journée de la fête de l'indépendance nationale.

 

D'ailleurs, Paulo de Almeida appelle les citoyens à faire du 11 novembre une date de réflexion, d'harmonie et d'unité, toujours guidée par une coexistence sociale civique, patriotique et saine.

 

Selon Paulo de Almeida, la société suit sur les réseaux sociaux et autres médias, des déclarations soutenues par diverses motivations, incitant à la violence et au désordre et appelant à un affront contre les forces de défense et de sécurité et même au changement de l'ordre constitutionnel.

 

Dans son message, le responsable a rappelé que le droit de manifester est inscrit dans la Constitution de la République et garantit, à tous les citoyens, la liberté de réunion et de manifestation pacifique.

 

Selon Paulo de Almeida, la corporation appliquera la loi et ne permettra pas que le fonctionnement normal des institutions soit interrompu, ni la liberté d'exercer les droits fondamentaux des citoyens, en évitant les actes de désordre ou le non-respect des règles établies.

 

Dans un message adressé à la population dans le cadre du contexte actuel vécu au pays, Paulo de Almeida a déclaré que tous les Angolais sont appelés, consciemment, à respecter les lois et à se conformer aux règles établies, afin d'éviter une nouvelle propagation de la pandémie du Covid-19 et sauvegarder la vie humaine.

 

Le patron de la Police nationale désapprouve les messages d'incitation à la violence et au désordre diffusés dans le cadre de la manifestation convoquée à la Journée de la fête de l'indépendance nationale.

 

D'ailleurs, Paulo de Almeida appelle les citoyens à faire du 11 novembre une date de réflexion, d'harmonie et d'unité, toujours guidée par une coexistence sociale civique, patriotique et saine.

 

Selon Paulo de Almeida, la société suit sur les réseaux sociaux et autres médias, des déclarations soutenues par diverses motivations, incitant à la violence et au désordre et appelant à un affront contre les forces de défense et de sécurité et même au changement de l'ordre constitutionnel.

 

Dans son message, le responsable a rappelé que le droit de manifester est inscrit dans la Constitution de la République et garantit, à tous les citoyens, la liberté de réunion et de manifestation pacifique.

 

Selon Paulo de Almeida, la corporation appliquera la loi et ne permettra pas que le fonctionnement normal des institutions soit interrompu, ni la liberté d'exercer les droits fondamentaux des citoyens, en évitant les actes de désordre ou le non-respect des règles établies.