Le Président angolais aborde l'exécution de projets avec le patron d'Afreximbank

  • Le Chef de l'Etat, João Lourenço, reçoit en audience le président d'Afreximbank, Benedict Okey Oramah
Luanda - Le Chef de l'Etat angolais, João Lourenço, s'est entretenu mercredi avec le président de la Banque africaine d'export-import (Afreximbank), Benedict Okey Oramah, sur l'exécution des projets prioritaires pour l'Angola.

Se confiant à la presse, à l'issue de l'audience, le patron de la banque a révélé que deux projets spécifiques sont déjà en cours de négociation, à savoir l'approvisionnement en eau potable de la ville de Luanda, estimé à environ 900 millions de dollars et un autre destiné au corridor ferroviaire de Lobito, évalué à 3 milliards de dollars.

Selon Benedict Okey Oramah, le Président João Lourenço a soulevé la question de la liaison ferroviaire qui pourrait exister entre Luanda et la ville de Cuito, province de Bié, en vue de relier les chemins de fer de Luanda (CFL) et de Benguela (CFB).

Benedict Okey Oramah a également dit avoir abordé avec le Chef de l’Etat angolais le projet de conception de la raffinerie de Lobito et la réhabilitation du port de la même ville, dans la province de Benguela.

Il a souligné que le financement des vaccins contre le Covid-19 en Afrique a également été au centre de cet entretien.

Dans le cadre de sa visite de 48 heures en Angola, Benedict Oramah a annoncé mardi à Luanda qu'Afreximbank disposait de 1,3 milliard de dollars pour financer des projets en Angola dans plusieurs domaines.

L’Afreximbank, dont le siège est au Caire, en Égypte, a été mandatée par l'Union africaine pour acheter 270 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 pour le continent africain.

 

 

Se confiant à la presse, à l'issue de l'audience, le patron de la banque a révélé que deux projets spécifiques sont déjà en cours de négociation, à savoir l'approvisionnement en eau potable de la ville de Luanda, estimé à environ 900 millions de dollars et un autre destiné au corridor ferroviaire de Lobito, évalué à 3 milliards de dollars.

Selon Benedict Okey Oramah, le Président João Lourenço a soulevé la question de la liaison ferroviaire qui pourrait exister entre Luanda et la ville de Cuito, province de Bié, en vue de relier les chemins de fer de Luanda (CFL) et de Benguela (CFB).

Benedict Okey Oramah a également dit avoir abordé avec le Chef de l’Etat angolais le projet de conception de la raffinerie de Lobito et la réhabilitation du port de la même ville, dans la province de Benguela.

Il a souligné que le financement des vaccins contre le Covid-19 en Afrique a également été au centre de cet entretien.

Dans le cadre de sa visite de 48 heures en Angola, Benedict Oramah a annoncé mardi à Luanda qu'Afreximbank disposait de 1,3 milliard de dollars pour financer des projets en Angola dans plusieurs domaines.

L’Afreximbank, dont le siège est au Caire, en Égypte, a été mandatée par l'Union africaine pour acheter 270 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 pour le continent africain.