Le Président João Lourenço aborde la situation en RCA

  • Le Chef de l'Etat angolais, João Lourenço reçoit le président de la Commission de l'Union africaine
Luanda - Le Chef de l'Etat angolais, João Lourenço, s'est entretenu ce mercredi à Luanda avec le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki, avec qui il a discuté de la situation politique en République centrafricaine (RCA).

Moussa Faki est à Luanda pour participer au Mini-sommet des Chefs d'Etat de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) qui a lieu jeudi (16), à l'initiative du Chef de l'Etat angolais, João Lourenço, en tant que président en exercice du CIRGL.

S'adressant à la presse à l'issue de l'audience, Moussa Faki a souligné l'importance de la consolidation de la paix et de la sécurité en RCA, tout en saluant les efforts entrepris par l'homme d'Etat angolais à la tête de la CIRGL.

Quant à la situation en RCA, le diplomate tchadien travaillant pour l'UA a appelé à la fin des hostilités et à la recherche de solutions pacifiques par le dialogue.

La RCA est plongé dans une situation d'insécurité croissante, depuis le coup d'État perpétré par le groupe « Seleka » en 2013, qui a conduit à la chute de François Bozizė, ancien président centrafricain.

Concernant la situation en République de Guinée, où un coup d'Etat a eu lieu récemment, Moussa Faki a condamné l'acte et exigé le respect de la Constitution de ce pays.

Moussa Faki est à Luanda pour participer au Mini-sommet des Chefs d'Etat de la Conférence internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) qui a lieu jeudi (16), à l'initiative du Chef de l'Etat angolais, João Lourenço, en tant que président en exercice du CIRGL.

S'adressant à la presse à l'issue de l'audience, Moussa Faki a souligné l'importance de la consolidation de la paix et de la sécurité en RCA, tout en saluant les efforts entrepris par l'homme d'Etat angolais à la tête de la CIRGL.

Quant à la situation en RCA, le diplomate tchadien travaillant pour l'UA a appelé à la fin des hostilités et à la recherche de solutions pacifiques par le dialogue.

La RCA est plongé dans une situation d'insécurité croissante, depuis le coup d'État perpétré par le groupe « Seleka » en 2013, qui a conduit à la chute de François Bozizė, ancien président centrafricain.

Concernant la situation en République de Guinée, où un coup d'Etat a eu lieu récemment, Moussa Faki a condamné l'acte et exigé le respect de la Constitution de ce pays.