João Lourenço montre la voie à suivre pour mieux protéger les enfants

  • Le Président de la République, João Lourenço
Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a déclaré mardi que l'Angola avait déjà fait d'immenses progrès dans la stratégie de protection de l'enfance, mais qu'il restait beaucoup à faire, principalement en termes d'autonomisation des familles.

Dans un message à l'occasion de la Journée internationale de l'enfance (1er juin), le Chef de l'Etat angolais a encouragé les instances officielles dédiées à cet effet à continuer à déployer des efforts, afin de renforcer la lutte contre le désaveu de paternité et les grossesses précoces.

 

De même, il a appelé à plus d'action dans la lutte contre la violence domestique, les agressions sexuelles, les pratiques obscurantistes telles que l'accusation d'enfants de sorcellerie, l'exploitation du travail des enfants et d'autres situations négatives qui sont à l'origine de nombreux problèmes des enfants en Angola.

 

Il a mis en exergue la question de l'autonomisation de la famille, car c'est le noyau où la première attention doit être portée à l'enfant et où les premières valeurs sont transmises afin de garantir sa pleine formation, en plus de prévenir d'éventuelles fautes.

 

 Le Président angolais a rappelé, d'autre part, que depuis les premières années de l'indépendance nationale, les droits des mineurs "ont commencé à être consacrés dans le célèbre slogan Donnez aux enfants tout ce qu'ils méritent et ont été officialisés dans les 11 engagements de l'enfant, adoptés par le Gouvernement, en 2007 ».

 

Il rappelle que le pays célèbre la Journée internationale des enfants le 1er juin, lorsqu'en 1950, à l'initiative des Nations Unies, le droit des enfants à l'affection, à l'amour et à la compréhension, à une alimentation adéquate et à des soins médicaux, de même qu’à la gratuité de l'éducation, à la protection contre toutes formes d'exploitation et à la croissance dans un climat de paix et de fraternité, a été officiellement reconnu.

 

 Dans son message, João Lourenço a salué tous les enfants angolais et ceux du monde entier, leur souhaitant de réaliser tous leurs rêves dans un avenir de paix et de prospérité.

 

 

 

Dans un message à l'occasion de la Journée internationale de l'enfance (1er juin), le Chef de l'Etat angolais a encouragé les instances officielles dédiées à cet effet à continuer à déployer des efforts, afin de renforcer la lutte contre le désaveu de paternité et les grossesses précoces.

 

De même, il a appelé à plus d'action dans la lutte contre la violence domestique, les agressions sexuelles, les pratiques obscurantistes telles que l'accusation d'enfants de sorcellerie, l'exploitation du travail des enfants et d'autres situations négatives qui sont à l'origine de nombreux problèmes des enfants en Angola.

 

Il a mis en exergue la question de l'autonomisation de la famille, car c'est le noyau où la première attention doit être portée à l'enfant et où les premières valeurs sont transmises afin de garantir sa pleine formation, en plus de prévenir d'éventuelles fautes.

 

 Le Président angolais a rappelé, d'autre part, que depuis les premières années de l'indépendance nationale, les droits des mineurs "ont commencé à être consacrés dans le célèbre slogan Donnez aux enfants tout ce qu'ils méritent et ont été officialisés dans les 11 engagements de l'enfant, adoptés par le Gouvernement, en 2007 ».

 

Il rappelle que le pays célèbre la Journée internationale des enfants le 1er juin, lorsqu'en 1950, à l'initiative des Nations Unies, le droit des enfants à l'affection, à l'amour et à la compréhension, à une alimentation adéquate et à des soins médicaux, de même qu’à la gratuité de l'éducation, à la protection contre toutes formes d'exploitation et à la croissance dans un climat de paix et de fraternité, a été officiellement reconnu.

 

 Dans son message, João Lourenço a salué tous les enfants angolais et ceux du monde entier, leur souhaitant de réaliser tous leurs rêves dans un avenir de paix et de prospérité.