Le Président de la République met en relief les réalisations de la nation

  • Presidente João Lourenço discursa durante homenagem aos  profissionais  pelo envolvimento  na luta contra a Covid-19
Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a déclaré mardi à Luanda que l'indépendance et la souveraineté nationale sont des acquis sacrés et inaliénables et que l'Angola est confronté à de sérieux défis pour sa propre existence, qu'il a toujours su surmonter.

Selon le Chef de l'État angolais, cela a été possible, "parce que le pays comptait sur la force de son peuple", mais il a également pu faire de grandes réalisations qui, par obligation, doivent être préservées et consolidées ".

 

Le numéro un angolais a fait cette déclaration lors de la cérémonie en l'honneur de diverses catégories professionnelles pour leur engagement à lutter contre le Covid-19, dans le cadre du programme allusif aux 45 ans d'indépendance nationale, qui est célébré le mercredi 11 novembre.

 

Pour João Lourenço, la démocratie et l'État de droit, l'économie de marché, la paix, durement acquise, la réconciliation nationale, l'émancipation des femmes, la liberté d'expression, de presse, de réunion, de manifestation et de culte, sont des réalités et les droits fondamentaux déjà acquis que chacun doit respecter et protéger.

 

Le Président de la République a rappelé que la formation des Forces armées angolaises non partisanes et républicaines est également une pierre importante dans la construction de l'Etat angolais.

 

En ce sens, il a indiqué que l'Angola était en train de consolider les fondements d'un véritable État démocratique et de droit, ainsi que d'une véritable économie de marché, où le secteur privé des entreprises a un rôle de premier plan dans la création de richesse nationale et dans l'offre d'emplois.

 

S’engager dans l'économie

 

Dans un autre domaine, le Président de la République a souligné que le défi sur la diversification de l'économie n'est plus une simple intention et commence à être une réalité qui sera très bénéfique pour le pays.

 

"Nous nous engageons à créer un environnement des affaires plus favorable aux investissements privés nationaux et étrangers et, grâce à cela, nous avons gagné la confiance des institutions financières internationales et des investisseurs", a déclaré le Président de la République.

 

 L'Angola célèbre 45 ans d'indépendance, proclamée le 11 novembre 1975 par son premier président, António Agostinho Neto, avec certaines restrictions concernant le respect des mesures de biosécurité, en raison de la pandémie de Covid-19, qui sévit dans le monde.

 

Le programme allusif à la fête nationale prévoit également la cérémonie de hissage du drapeau au Musée des Forces armées angolaises, le dépôt d'une gerbe au Mémorial Dr António Agostinho Neto, l'inauguration de l'hôtel Intercontinental dans le quartier Miramar et l’inauguration de l'Académie diplomatique du ministère des Relations extérieures.

 

 

Selon le Chef de l'État angolais, cela a été possible, "parce que le pays comptait sur la force de son peuple", mais il a également pu faire de grandes réalisations qui, par obligation, doivent être préservées et consolidées ".

 

Le numéro un angolais a fait cette déclaration lors de la cérémonie en l'honneur de diverses catégories professionnelles pour leur engagement à lutter contre le Covid-19, dans le cadre du programme allusif aux 45 ans d'indépendance nationale, qui est célébré le mercredi 11 novembre.

 

Pour João Lourenço, la démocratie et l'État de droit, l'économie de marché, la paix, durement acquise, la réconciliation nationale, l'émancipation des femmes, la liberté d'expression, de presse, de réunion, de manifestation et de culte, sont des réalités et les droits fondamentaux déjà acquis que chacun doit respecter et protéger.

 

Le Président de la République a rappelé que la formation des Forces armées angolaises non partisanes et républicaines est également une pierre importante dans la construction de l'Etat angolais.

 

En ce sens, il a indiqué que l'Angola était en train de consolider les fondements d'un véritable État démocratique et de droit, ainsi que d'une véritable économie de marché, où le secteur privé des entreprises a un rôle de premier plan dans la création de richesse nationale et dans l'offre d'emplois.

 

S’engager dans l'économie

 

Dans un autre domaine, le Président de la République a souligné que le défi sur la diversification de l'économie n'est plus une simple intention et commence à être une réalité qui sera très bénéfique pour le pays.

 

"Nous nous engageons à créer un environnement des affaires plus favorable aux investissements privés nationaux et étrangers et, grâce à cela, nous avons gagné la confiance des institutions financières internationales et des investisseurs", a déclaré le Président de la République.

 

 L'Angola célèbre 45 ans d'indépendance, proclamée le 11 novembre 1975 par son premier président, António Agostinho Neto, avec certaines restrictions concernant le respect des mesures de biosécurité, en raison de la pandémie de Covid-19, qui sévit dans le monde.

 

Le programme allusif à la fête nationale prévoit également la cérémonie de hissage du drapeau au Musée des Forces armées angolaises, le dépôt d'une gerbe au Mémorial Dr António Agostinho Neto, l'inauguration de l'hôtel Intercontinental dans le quartier Miramar et l’inauguration de l'Académie diplomatique du ministère des Relations extérieures.