Président Lourenço et Tony Blair discutent d'un investissement en Angola

  • Le Président de la République, João Lourenço
Luanda - Le Président de la République d’Angola, João Lourenço, s'est entretenu en ligne , jeudi, avec l'ancien Premier ministre britannique, Tony Blair, lors d'une table ronde, dans le cadre du forum «Débat sur l'Afrique», animée par l'économiste guinéen Carlos Lopes.

Dans une note, l'attaché de presse du Président de la République déclare qu'en ce deuxième jour consécutif du forum «Débat sur l’Afrique», João Lourenço et Tony Blair avaient discuté des réformes en cours en Angola, dans différents plans et présenté leur point de vue sur les opportunités d'investissement en

Le panel qui a «réuni» les deux entités a été le point culminant du forum «Débat sur l’Afrique», une organisation d'Invest Africa avec le soutien du British Institute for Global Change et de l'Agence des investissements privés et promotion des exportations d’Angola (AIPEX).

Mercredi, premier jour de l'événement, le Président João Lourenço, également intervenu par visioconférence, a invité les investisseurs internationaux à se renseigner sur les opportunités d'affaires en Angola et les «grands avantages compétitifs» qu'offre le pays.

A cette occasion, João Lourenço a rappelé que le gouvernement angolais avait adopté des mesures pour améliorer l'environnement des affaires dans le pays et a souligné l'approbation, par le Parlement, des lois sur l'investissement privé et la promotion de la concurrence sur le marché.

Le Chef de l'Etat a également évoqué la libéralisation, par l'exécutif, du taux de change et des actions menées contre la corruption et l'impunité.

Dans le cadre du «Débat sur l'Afrique», le forum sur l'investissement en Angola a connu la participation de British Institute for Global Change, dirigé par l'ancien Premier ministre du Royaume-Uni, Tony Blair.

L'Angola a été félicité lors de cet événement pour les réformes notables qu'il a mises en œuvre dans le domaine de l'environnement des affaires, de la lutte contre la corruption et de la diversification de l'économie, un engagement qui suscite un intérêt croissant de la communauté internationale.

Dans une note, l'attaché de presse du Président de la République déclare qu'en ce deuxième jour consécutif du forum «Débat sur l’Afrique», João Lourenço et Tony Blair avaient discuté des réformes en cours en Angola, dans différents plans et présenté leur point de vue sur les opportunités d'investissement en

Le panel qui a «réuni» les deux entités a été le point culminant du forum «Débat sur l’Afrique», une organisation d'Invest Africa avec le soutien du British Institute for Global Change et de l'Agence des investissements privés et promotion des exportations d’Angola (AIPEX).

Mercredi, premier jour de l'événement, le Président João Lourenço, également intervenu par visioconférence, a invité les investisseurs internationaux à se renseigner sur les opportunités d'affaires en Angola et les «grands avantages compétitifs» qu'offre le pays.

A cette occasion, João Lourenço a rappelé que le gouvernement angolais avait adopté des mesures pour améliorer l'environnement des affaires dans le pays et a souligné l'approbation, par le Parlement, des lois sur l'investissement privé et la promotion de la concurrence sur le marché.

Le Chef de l'Etat a également évoqué la libéralisation, par l'exécutif, du taux de change et des actions menées contre la corruption et l'impunité.

Dans le cadre du «Débat sur l'Afrique», le forum sur l'investissement en Angola a connu la participation de British Institute for Global Change, dirigé par l'ancien Premier ministre du Royaume-Uni, Tony Blair.

L'Angola a été félicité lors de cet événement pour les réformes notables qu'il a mises en œuvre dans le domaine de l'environnement des affaires, de la lutte contre la corruption et de la diversification de l'économie, un engagement qui suscite un intérêt croissant de la communauté internationale.