Le Président angolais déplore la mort de citoyens à cause des pluies

  • Le Président de la République, João Lourenço
Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a déploré mardi, à Luanda, les pertes en vies humaines et les énormes dégâts matériels causés par les fortes pluies qui se sont abattues sur la capitale angolaise ces derniers jours.

Dans un message adressé à la nation, le Président angolais a déclaré que «les fortes pluies qui ont frappé ce mois d'avril à Luanda, outre des énormes dégâts matériels, ont causé hier la mort de 14 citoyens, soit par l'effet direct des inondations, soit par l'effondrement de leurs logements précaires ».

 

«Nous ne pouvons pas rester indifférents à cette tragédie, qui combat cycliquement ou cause de graves dommages aux habitants de la capitale dans la période la plus aiguë de la saison des pluies», a-t-il dit, exprimant sa solidarité et ses condoléances les plus émues à toutes les familles qui ont perdu les êtres chers.

 

Le Chef de l'Etat a fait appel au bon sens et à la compréhension de tous les habitants de la capitale, «pour qu'ils évitent d'aggraver le système d'assainissement déjà fragile de la ville, en s'abstenant de construire sur les conduites d'eau et les caniveaux des pluies, en respectant les mesures adoptées pour leur plein fonctionnement ».

 

 Selon les données du Service national de la protection civile et des pompiers, la pluie de lundi dans la province de Luanda a causé la mort de 14 personnes, tandis que deux autres ont été blessées, mille 600 maisons ont été inondées, provoquant le déplacement de huit mille personnes.

 

Les décès ont été principalement causés par électrocution et effondrement de murs, dans les municipalités de Luanda, avec cinq (5) cas, Cazenga (3), Viana, Kilamba Kiaxi et Cacuaco avec deux (2) décès chacun.

 

 

Dans un message adressé à la nation, le Président angolais a déclaré que «les fortes pluies qui ont frappé ce mois d'avril à Luanda, outre des énormes dégâts matériels, ont causé hier la mort de 14 citoyens, soit par l'effet direct des inondations, soit par l'effondrement de leurs logements précaires ».

 

«Nous ne pouvons pas rester indifférents à cette tragédie, qui combat cycliquement ou cause de graves dommages aux habitants de la capitale dans la période la plus aiguë de la saison des pluies», a-t-il dit, exprimant sa solidarité et ses condoléances les plus émues à toutes les familles qui ont perdu les êtres chers.

 

Le Chef de l'Etat a fait appel au bon sens et à la compréhension de tous les habitants de la capitale, «pour qu'ils évitent d'aggraver le système d'assainissement déjà fragile de la ville, en s'abstenant de construire sur les conduites d'eau et les caniveaux des pluies, en respectant les mesures adoptées pour leur plein fonctionnement ».

 

 Selon les données du Service national de la protection civile et des pompiers, la pluie de lundi dans la province de Luanda a causé la mort de 14 personnes, tandis que deux autres ont été blessées, mille 600 maisons ont été inondées, provoquant le déplacement de huit mille personnes.

 

Les décès ont été principalement causés par électrocution et effondrement de murs, dans les municipalités de Luanda, avec cinq (5) cas, Cazenga (3), Viana, Kilamba Kiaxi et Cacuaco avec deux (2) décès chacun.