Le Président angolais propose la création de la banque d'investissement de la CPLP

  • Le Président de la République, João Lourenço à la conférence de la CPLP
Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a défendu ce samedi la création d'une banque d'investissement, pour intensifier les efforts de développement des pays lusophones.

João Lourenço, qui s'exprimait lors de la clôture de la XIIIe Conférence des chefs d'État et de gouvernement de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) a déclaré que, malgré la crise sanitaire du Covid-19, qui a réduit l'activité économique, la circulation des personnes et la fermeture des frontières, il est nécessaire de favoriser la production pour satisfaire les besoins et les attentes des citoyens de la communauté.

En tant que président par intérim de la CPLP, il a déclaré qu'il était nécessaire de trouver des moyens dynamiques et créatifs pour valoriser le potentiel des différents secteurs économiques des pays de la communauté, à travers la promotion de la production nationale et des exportations.

 Il a exhorté les économies des pays de la CPLP à devenir plus attrayantes, en explorant leur complémentarité, ainsi qu'en augmentant le commerce et les investissements, qui créent des emplois et apportent des avantages mutuels.

João Lourenço a ajouté qu'au cours de son mandat, l'Angola propose l'inclusion du pilier économique et commercial comme une nécessité pour promouvoir le développement durable et l'expansion du marché intracommunautaire, à travers des partenariats entre les États membres.

Il a souligné que les pays de la communauté ont un énorme potentiel industriel, agricole, halieutique et touristique, qui mérite qu'on s'y attarde pour se transformer en véritable richesse.

Le numéro un angolais a réaffirmé son attachement à la défense de la démocratie, des droits de l'homme, de la sécurité et de la stabilité au sein de la CPLP.

 

 

João Lourenço, qui s'exprimait lors de la clôture de la XIIIe Conférence des chefs d'État et de gouvernement de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) a déclaré que, malgré la crise sanitaire du Covid-19, qui a réduit l'activité économique, la circulation des personnes et la fermeture des frontières, il est nécessaire de favoriser la production pour satisfaire les besoins et les attentes des citoyens de la communauté.

En tant que président par intérim de la CPLP, il a déclaré qu'il était nécessaire de trouver des moyens dynamiques et créatifs pour valoriser le potentiel des différents secteurs économiques des pays de la communauté, à travers la promotion de la production nationale et des exportations.

 Il a exhorté les économies des pays de la CPLP à devenir plus attrayantes, en explorant leur complémentarité, ainsi qu'en augmentant le commerce et les investissements, qui créent des emplois et apportent des avantages mutuels.

João Lourenço a ajouté qu'au cours de son mandat, l'Angola propose l'inclusion du pilier économique et commercial comme une nécessité pour promouvoir le développement durable et l'expansion du marché intracommunautaire, à travers des partenariats entre les États membres.

Il a souligné que les pays de la communauté ont un énorme potentiel industriel, agricole, halieutique et touristique, qui mérite qu'on s'y attarde pour se transformer en véritable richesse.

Le numéro un angolais a réaffirmé son attachement à la défense de la démocratie, des droits de l'homme, de la sécurité et de la stabilité au sein de la CPLP.