Le numéro un angolais réaffirme l'effort de l'Exécutif pour industrialiser le pays

 
  
  • Président de la République, João Lourenço (à dr.), à Lunda Sul
Saurimo (Angola) - Le Président de la République, João Lourenço, a déclaré ce vendredi que les efforts se poursuivent pour industrialiser le pays et valoriser les matières premières nationales.

L'homme d'Etat angolais s'exprimait devant des journalistes après l'inauguration du Pôle de développement diamantifère de Saurimo, dans la province de Lunda Sul, qui compte trois usines de taille de diamants.

Il a indiqué que, à l'instar de ce qui se passe dans le secteur pétrolier, avec l'augmentation et la construction de raffineries, l'Exécutif a également l'intention d'étendre l'industrie diamantifère à d'autres régions du pays, afin de garantir plus d'emplois aux jeunes et de réduire les asymétries régionales.

João Lourenço a annoncé que la KGK, l'une des usines inaugurées aujourd'hui, assurera 600 emplois, dont 70 % pour les nationaux, soulignant qu'il s'agit d'un projet évolutif ouvert à d'autres hommes d'affaires du secteur diamantifère.

Dans son discours, João Lourenço a déclaré que l'Exécutif travaillait à l'interconnexion du système électrique nord et est du pays, pour permettre le transport de l'électricité des sources de production (barrages) vers la population.

D'autre part, il a réitéré son engagement à créer les conditions pour garantir un enseignement supérieur de qualité dans toutes les provinces du pays.

«Nous avons l'intention de fournir un enseignement supérieur de qualité dans tous les coins du pays et, à mesure que nous obtiendrons des ressources financières pour répondre à ce désir, nous le ferons. Nous voulons un pays développé sans discrimination, car l'Exécutif n'a pas d'enfants ni des tiers, il n'a que des enfants et doit traiter tout le monde sur un pied d'égalité », a-t-il ajouté.

Le président angolais, qui est accompagné de la première dame de la République, Ana Dias Lourenço, est déjà en route la capitale du pays, Luanda.

L'homme d'Etat angolais s'exprimait devant des journalistes après l'inauguration du Pôle de développement diamantifère de Saurimo, dans la province de Lunda Sul, qui compte trois usines de taille de diamants.

Il a indiqué que, à l'instar de ce qui se passe dans le secteur pétrolier, avec l'augmentation et la construction de raffineries, l'Exécutif a également l'intention d'étendre l'industrie diamantifère à d'autres régions du pays, afin de garantir plus d'emplois aux jeunes et de réduire les asymétries régionales.

João Lourenço a annoncé que la KGK, l'une des usines inaugurées aujourd'hui, assurera 600 emplois, dont 70 % pour les nationaux, soulignant qu'il s'agit d'un projet évolutif ouvert à d'autres hommes d'affaires du secteur diamantifère.

Dans son discours, João Lourenço a déclaré que l'Exécutif travaillait à l'interconnexion du système électrique nord et est du pays, pour permettre le transport de l'électricité des sources de production (barrages) vers la population.

D'autre part, il a réitéré son engagement à créer les conditions pour garantir un enseignement supérieur de qualité dans toutes les provinces du pays.

«Nous avons l'intention de fournir un enseignement supérieur de qualité dans tous les coins du pays et, à mesure que nous obtiendrons des ressources financières pour répondre à ce désir, nous le ferons. Nous voulons un pays développé sans discrimination, car l'Exécutif n'a pas d'enfants ni des tiers, il n'a que des enfants et doit traiter tout le monde sur un pied d'égalité », a-t-il ajouté.

Le président angolais, qui est accompagné de la première dame de la République, Ana Dias Lourenço, est déjà en route la capitale du pays, Luanda.