Le Chef de l’Etat reconnaît l'engagement des jeunes dans la construction de l'état de droit

  • Le Président de la République, João Lourenço
Luanda - Le Président de la République, João Lourenço, a reconnu mercredi, le «rôle de premier plan» que les jeunes Angolais ont joué dans la construction de l'État démocratique et de droit, ainsi que dans le processus de reconstruction nationale.

Dans un message, à l'occasion de la journée de la jeunesse angolaise qui a été célébrée le même jour, le Chef de l'Etat a rappellé le rôle joué tout au long de l'histoire, de la lutte pour l'accession à l'indépendance nationale et la défense de la souveraineté.

 

 Pour João Lourenço, «le grand défi aujourd'hui est la lutte contre le nouveau coronavirus, qui s'est étendu à l'échelle planétaire et a pris la dimension d'une pandémie».

 

L'Angola a fait un effort considérable pour acquérir les équipements de biosécurité, dans la formation du personnel médical et paramédical, en plus d'investissements importants dans les infrastructures hospitalières, avec la croissance du nombre de lits et d'unités de soins intensifs, indique le titulaire de le pouvoir exécutif.

 

Dans le message, João Lourenço a admis qu'un nouvel investissement était en cours dans l'acquisition de vaccins pour immuniser une grande partie de la population adulte, en mettant l'accent sur les groupes à risque.

 

«Mais tous les efforts de l'Exécutif et le sacrifice de la population, sur plus d'un an, pourront-être en vain, nous conduisant, encore une fois, au confinement et à l'état d'urgence si nous cessons d'utiliser le masque, (…) laver les mains, (…) et de respecter la distance sociale recommandée », lit-on dans la missive.

 

Dans cette lutte contre la pandémie de Covid-19, poursuit le Président João Lourenço, «comme dans d'autres grands défis auxquels la nation a été confrontée et gagnée, nous comptons également sur le sens patriotique du jeune angolais».

 

Le Chef de l'Etat estime que l'engagement des jeunes dans la lutte contre la pandémie pourrait contribuer de manière significative à réduire la probabilité de propagation de la contamination par le nouveau coronavirus.

 

 João Lourenço décourage la «tentation» des fêtes, plages et autres activités temporairement interdites, afin que «nous puissions préserver nos vies et celles des autres pendant de nombreuses années».

 

 Enfin, il a exhorté les jeunes angolais à prendre position, en particulier dans la lutte contre le Covid-19.

 

 

Dans un message, à l'occasion de la journée de la jeunesse angolaise qui a été célébrée le même jour, le Chef de l'Etat a rappellé le rôle joué tout au long de l'histoire, de la lutte pour l'accession à l'indépendance nationale et la défense de la souveraineté.

 

 Pour João Lourenço, «le grand défi aujourd'hui est la lutte contre le nouveau coronavirus, qui s'est étendu à l'échelle planétaire et a pris la dimension d'une pandémie».

 

L'Angola a fait un effort considérable pour acquérir les équipements de biosécurité, dans la formation du personnel médical et paramédical, en plus d'investissements importants dans les infrastructures hospitalières, avec la croissance du nombre de lits et d'unités de soins intensifs, indique le titulaire de le pouvoir exécutif.

 

Dans le message, João Lourenço a admis qu'un nouvel investissement était en cours dans l'acquisition de vaccins pour immuniser une grande partie de la population adulte, en mettant l'accent sur les groupes à risque.

 

«Mais tous les efforts de l'Exécutif et le sacrifice de la population, sur plus d'un an, pourront-être en vain, nous conduisant, encore une fois, au confinement et à l'état d'urgence si nous cessons d'utiliser le masque, (…) laver les mains, (…) et de respecter la distance sociale recommandée », lit-on dans la missive.

 

Dans cette lutte contre la pandémie de Covid-19, poursuit le Président João Lourenço, «comme dans d'autres grands défis auxquels la nation a été confrontée et gagnée, nous comptons également sur le sens patriotique du jeune angolais».

 

Le Chef de l'Etat estime que l'engagement des jeunes dans la lutte contre la pandémie pourrait contribuer de manière significative à réduire la probabilité de propagation de la contamination par le nouveau coronavirus.

 

 João Lourenço décourage la «tentation» des fêtes, plages et autres activités temporairement interdites, afin que «nous puissions préserver nos vies et celles des autres pendant de nombreuses années».

 

 Enfin, il a exhorté les jeunes angolais à prendre position, en particulier dans la lutte contre le Covid-19.