Le Président de la République termine sa visite d'état au Ghana

  • Presidente da República, João Lourenço, e Presidente da República do Ghana, Nana Akoufo-Addo
Accra – Le Président de la République, João Lourenço, a terminé mardi sa première visite d'état au Ghana, au cours de laquelle un mémorandum d'intention a été signé en vue de renforcer la coopération bilatérale.

Le dernier jour de la visite du Chef de l'Etat angolais, qui quitte mercredi la capitale ghanéenne, a été marqué par sa participation au Forum d’affaires et d’investissement de l’Angola, un événement au cours duquel il a mis en évidence le potentiel économique du pays.

S'exprimant lors du forum, qui a réuni des hommes d'affaires de divers pays d'Afrique de l'Ouest, outre l’appel lancé aux opérateurs économiques d’investir en Angola, il a déclaré que le Gouvernement met en place des mesures fondamentales pour rendre l'environnement des affaires plus attrayant, prévisible et sûr.

Le numéro un angolais a aussi encouragé et invité les hommes d'affaires à profiter des opportunités d'investissement que le pays offre dans divers domaines, en indicant comme domaines d'investissement les secteurs de l'agriculture, de la sylviculture, de la pêche, des ressources minérales, de l'industrie manufacturière, du commerce, de l'énergie et de l'eau, de la construction, des transports, télécommunications, hôtellerie et tourisme, entre autres.

D’autre part, il a déclaré que l'Angola et le Ghana sont confrontés au défi du développement économique et social, c'est pourquoi les matières premières à leur disposition doivent être transformées localement, assurant une valeur ajoutée pour les rendre plus compétitifs sur le marché international et, surtout, pour créer des postes de travail.

 L'homme d'Etat angolais a aussi participé à une session spéciale au Parlement, où il a abordé l'histoire de la coopération entre les deux pays. Il a cette occasion exprimé sa conviction que les deux pays peuvent atteindre les objectifs envisagés dans le cadre de la coopération, en optimisant l'utilisation des mécanismes importants dont dispose l'Afrique, pour mobiliser ses ressources et obtenir des résultats tangibles dans le cadre de la Zone de libre-échange du continent africain. (ZLEA), en vue de promouvoir les investissements et les entreprises porteurs de développement.

Selon João Lourenço, les domaines dans lesquels les deux pays mettront en œuvre des actions de coopération ont été identifiés, à savoir dans le secteur de l'exploration pétrolière et gazière, dans le secteur de l'agriculture et de l'élevage, du tourisme, de la culture et autres, à partir desquels ils entendent obtenir des résultats mutuellement bénéfiques avec un impact direct sur l'amélioration des conditions de vie des populations.

L'ordre du jour de la deuxième et dernière journée de la visite a également été marqué par une visite guidée du siège de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC), ainsi que des audiences avec des entités locales et des hommes d'affaires.

 

 

Le dernier jour de la visite du Chef de l'Etat angolais, qui quitte mercredi la capitale ghanéenne, a été marqué par sa participation au Forum d’affaires et d’investissement de l’Angola, un événement au cours duquel il a mis en évidence le potentiel économique du pays.

S'exprimant lors du forum, qui a réuni des hommes d'affaires de divers pays d'Afrique de l'Ouest, outre l’appel lancé aux opérateurs économiques d’investir en Angola, il a déclaré que le Gouvernement met en place des mesures fondamentales pour rendre l'environnement des affaires plus attrayant, prévisible et sûr.

Le numéro un angolais a aussi encouragé et invité les hommes d'affaires à profiter des opportunités d'investissement que le pays offre dans divers domaines, en indicant comme domaines d'investissement les secteurs de l'agriculture, de la sylviculture, de la pêche, des ressources minérales, de l'industrie manufacturière, du commerce, de l'énergie et de l'eau, de la construction, des transports, télécommunications, hôtellerie et tourisme, entre autres.

D’autre part, il a déclaré que l'Angola et le Ghana sont confrontés au défi du développement économique et social, c'est pourquoi les matières premières à leur disposition doivent être transformées localement, assurant une valeur ajoutée pour les rendre plus compétitifs sur le marché international et, surtout, pour créer des postes de travail.

 L'homme d'Etat angolais a aussi participé à une session spéciale au Parlement, où il a abordé l'histoire de la coopération entre les deux pays. Il a cette occasion exprimé sa conviction que les deux pays peuvent atteindre les objectifs envisagés dans le cadre de la coopération, en optimisant l'utilisation des mécanismes importants dont dispose l'Afrique, pour mobiliser ses ressources et obtenir des résultats tangibles dans le cadre de la Zone de libre-échange du continent africain. (ZLEA), en vue de promouvoir les investissements et les entreprises porteurs de développement.

Selon João Lourenço, les domaines dans lesquels les deux pays mettront en œuvre des actions de coopération ont été identifiés, à savoir dans le secteur de l'exploration pétrolière et gazière, dans le secteur de l'agriculture et de l'élevage, du tourisme, de la culture et autres, à partir desquels ils entendent obtenir des résultats mutuellement bénéfiques avec un impact direct sur l'amélioration des conditions de vie des populations.

L'ordre du jour de la deuxième et dernière journée de la visite a également été marqué par une visite guidée du siège de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC), ainsi que des audiences avec des entités locales et des hommes d'affaires.