Le Président angolais quitte le Ghana

  • Le Président de la République regagne Luanda après deux jours de travail à Cunene (fichier)
Accra (De l'envoyé spécial) - Le Président de la République d’Angola, João Lourenço, a quitté le Ghana, ce mercredi, pour rentrer en Angola, après une visite d'Etat de deux jours en vue de renforcer la coopération bilatérale.

Lors de son séjour au Ghana, pays situé en Afrique de l'Ouest, João Lourenço s'est entretenu en privé avec son homologue, Nana Akoufo-Addo, a assisté à la signature d'un mémorandum d'intention entre les deux pays, et a participé à un forum d’affaires et des investissements sur l'Angola.

Au forum d’affaires, où il a prononcé un discours attirant et encourageant l'investissement en Angola, qui s'est déroulé au siège de la Zone de libre-échange continentale africaine. Des hommes d'affaires du Ghana, d'Égypte, du Sénégal, du Nigéria, des Émirats arabes unis, parmi autres invités, ont participé à cet événement.

Il a rendu hommage au panafricaniste et père de l'indépendance du Ghana, Kwame Nkrumah, en déposant une couronne au mausolée en sa mémoire, ayant également planté un arbre dans le parc du mausolée.

Le Président de la République, accompagné de la Première Dame, Ana Dias Lourenço, et sa délégation a également pris part d'un dîner officiel, au cours duquel il a prononcé un discours dans lequel il a rappelé les liens historiques qui unissent les deux pays.

João Lourenço a également pris la parole lors d'une session spéciale du Parlement ghanéen et a accordé des audiences à diverses entités.

Dans ses trois interventions, le Chef de l'Etat angolais a souligné la nécessité de donner une nouvelle dynamique aux relations bilatérales entre les deux pays, tout en défendant qu'elles devraient encourager et dynamiser le libre marché commercial en Afrique.

Il a appelé tous les pays à avoir accès aux vaccins Covid-19, permettant au monde de sortir de la pandémie dans des mêmes conditions et des circonstances.

Le Ghana était la dernière étape du périple de João Lourenço, qui a débuté le 27 juillet dernier, avec des visites d'Etat en Turquie et en Guinée.

Lors de son séjour au Ghana, pays situé en Afrique de l'Ouest, João Lourenço s'est entretenu en privé avec son homologue, Nana Akoufo-Addo, a assisté à la signature d'un mémorandum d'intention entre les deux pays, et a participé à un forum d’affaires et des investissements sur l'Angola.

Au forum d’affaires, où il a prononcé un discours attirant et encourageant l'investissement en Angola, qui s'est déroulé au siège de la Zone de libre-échange continentale africaine. Des hommes d'affaires du Ghana, d'Égypte, du Sénégal, du Nigéria, des Émirats arabes unis, parmi autres invités, ont participé à cet événement.

Il a rendu hommage au panafricaniste et père de l'indépendance du Ghana, Kwame Nkrumah, en déposant une couronne au mausolée en sa mémoire, ayant également planté un arbre dans le parc du mausolée.

Le Président de la République, accompagné de la Première Dame, Ana Dias Lourenço, et sa délégation a également pris part d'un dîner officiel, au cours duquel il a prononcé un discours dans lequel il a rappelé les liens historiques qui unissent les deux pays.

João Lourenço a également pris la parole lors d'une session spéciale du Parlement ghanéen et a accordé des audiences à diverses entités.

Dans ses trois interventions, le Chef de l'Etat angolais a souligné la nécessité de donner une nouvelle dynamique aux relations bilatérales entre les deux pays, tout en défendant qu'elles devraient encourager et dynamiser le libre marché commercial en Afrique.

Il a appelé tous les pays à avoir accès aux vaccins Covid-19, permettant au monde de sortir de la pandémie dans des mêmes conditions et des circonstances.

Le Ghana était la dernière étape du périple de João Lourenço, qui a débuté le 27 juillet dernier, avec des visites d'Etat en Turquie et en Guinée.