Le président João Lourenço encourage la dynamisation des PALOP

  • Presidente da República, João Lourenço, participa na conferência de Chefes de Estado e de Governo do Fórum  PALOP
Luanda - Le chef de l'État angolais, João Lourenço, a estimé mardi qu'il était essentiel de créer des accords pour renforcer l'organisation des pays africains de langue officielle portugaise (PALOP) dans l'intérêt des États membres.

João Lourenço s'exprimait lors de l'ouverture de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement des PALOP, qui, entre autres, devrait officialiser l'adhésion de la République du Timor oriental à cette organisation comme membre observateur du Forum PALOP et de la Guinée équatoriale comme membre à part entière.

En tant que Président en exercice du Forum PALOP, João Lourenço a appelé à l'unité, à la détermination, à la perspicacité et une ferme volonté politique, afin de transformer les pays membres en lieux de progrès et de bien-être pour tous.

Le chef de l'Etat angolais a suggéré la consultation régulière des positions, pour sauvegarder les intérêts africains dans les forums nationaux et internationaux, afin de promouvoir le développement.

Dans son discours, le Président João Lourenço a déclaré qu'il pensait que si les PALOP étaient en mesure d'améliorer l'utilisation des capacités matérielles et intellectuelles de chacune des nations, ils seraient en mesure de coopérer dans des domaines tels que l'éducation, la santé, la défense et la sécurité.

L'homme d'État a plaidé pour l'adoption de positions stratégiques consensuelles sur les questions climatiques, pour éviter la prise de décisions qui conditionnent le droit au développement et qui affectent les conditions offertes par la nature.

Il a également évoqué les effets néfastes, pour l'économie africaine, causés par des facteurs tels que la volatilité des prix des matières premières et la pandémie de Covid-19.

Lors de la réunion, qui s'est déroulée par visioconférence, le Président de la République d’Angola a appelé les partenaires internationaux à la compréhension et à la solidarité afin que l'Afrique puisse se remettre des dommages causés par la crise sanitaire mondiale et faciliter l’accès aux vaccins.

João Lourenço s'est dit préoccupé par le climat d'instabilité et de conflit permanent qui prévaut sur le continent, qui aggrave les drames sociaux et humanitaires auxquels les populations sont confrontées.

A cet égard, il a mis en évidence la situation au Mozambique, dans certains pays de la région des Grands Lacs, en Afrique centrale, ainsi qu'au Sahel.

Après avoir salué la solidarité des PALOP dans la lutte pour l'autodétermination des peuples africains contre le colonialisme, dans la poursuite de la liberté et de la souveraineté, il a rendu hommage aux pionniers de l'indépendance africaine, ayant mis en relief les idéaux de construction d'une Afrique prospère et unie, développée et présente au concert des nations.

João Lourenço s'exprimait lors de l'ouverture de la Conférence des chefs d'État et de gouvernement des PALOP, qui, entre autres, devrait officialiser l'adhésion de la République du Timor oriental à cette organisation comme membre observateur du Forum PALOP et de la Guinée équatoriale comme membre à part entière.

En tant que Président en exercice du Forum PALOP, João Lourenço a appelé à l'unité, à la détermination, à la perspicacité et une ferme volonté politique, afin de transformer les pays membres en lieux de progrès et de bien-être pour tous.

Le chef de l'Etat angolais a suggéré la consultation régulière des positions, pour sauvegarder les intérêts africains dans les forums nationaux et internationaux, afin de promouvoir le développement.

Dans son discours, le Président João Lourenço a déclaré qu'il pensait que si les PALOP étaient en mesure d'améliorer l'utilisation des capacités matérielles et intellectuelles de chacune des nations, ils seraient en mesure de coopérer dans des domaines tels que l'éducation, la santé, la défense et la sécurité.

L'homme d'État a plaidé pour l'adoption de positions stratégiques consensuelles sur les questions climatiques, pour éviter la prise de décisions qui conditionnent le droit au développement et qui affectent les conditions offertes par la nature.

Il a également évoqué les effets néfastes, pour l'économie africaine, causés par des facteurs tels que la volatilité des prix des matières premières et la pandémie de Covid-19.

Lors de la réunion, qui s'est déroulée par visioconférence, le Président de la République d’Angola a appelé les partenaires internationaux à la compréhension et à la solidarité afin que l'Afrique puisse se remettre des dommages causés par la crise sanitaire mondiale et faciliter l’accès aux vaccins.

João Lourenço s'est dit préoccupé par le climat d'instabilité et de conflit permanent qui prévaut sur le continent, qui aggrave les drames sociaux et humanitaires auxquels les populations sont confrontées.

A cet égard, il a mis en évidence la situation au Mozambique, dans certains pays de la région des Grands Lacs, en Afrique centrale, ainsi qu'au Sahel.

Après avoir salué la solidarité des PALOP dans la lutte pour l'autodétermination des peuples africains contre le colonialisme, dans la poursuite de la liberté et de la souveraineté, il a rendu hommage aux pionniers de l'indépendance africaine, ayant mis en relief les idéaux de construction d'une Afrique prospère et unie, développée et présente au concert des nations.