Le Président João Lourenço en route pour la France

  • Le Président de la République d'Angola, João Lourenço, quitte Paris
Luanda - Le Président de la République d’Angola, João Lourenço, a quitté Luanda, ce dimanche, à destination de Paris, pour participer au Sommet sur l'économie de l'Afrique.

Le Chef de l'État angolais, qui voyage avec la Première Dame, Ana Dias Lourenço, ont été accompagné à l'aéroport international 4 de Fevereiro par le vice-président de la République, Bornito de Sousa, par des membres du gouvernement et de son bureau.

Le sommet, qui se tiendra mardi prochain, est une initiative du gouvernement français, avec la participation de l'Union africaine.

Les questions liées à la dette des pays africains, aux investissements privés, à la construction d'infrastructures et aux réformes économiques dans les pays africains seront discutées lors du sommet.

En marge de l'événement, l'homme d'État angolais tiendra des réunions, séparées, avec les Présidents de l’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, et de France, Emanuel Macron, ainsi qu'avec le Premier ministre du Portugal, António Costa.

Le chef de l'Etat retournera au pays mercredi prochain (19).

Relations bilatérales

L'Angola et la France ont établi des relations diplomatiques le 17 février 1976.

Les deux pays entretiennent également des relations de coopération politique, économique et culturelle dans plusieurs domaines spécifiques.

La coopération entre l'Angola et la France a connu des progrès, après la visite officielle du Président João Lourenço à Paris, le 28 mai 2018.

Selon les données de mars dernier, la France opère en Angola avec plus de 70 entreprises. Les exportations de pétrole de l'Angola vers la France s'élèvent actuellement à environ 400 millions de dollars US.

La France entend faire évoluer et approfondir ses relations commerciales avec l'Angola, dans le cadre de la diversification économique du pays, dans des domaines liés à l'industrialisation, à la logistique, à la distribution et à l'agro-industrie, entre autres priorités.

 

 

Le Chef de l'État angolais, qui voyage avec la Première Dame, Ana Dias Lourenço, ont été accompagné à l'aéroport international 4 de Fevereiro par le vice-président de la République, Bornito de Sousa, par des membres du gouvernement et de son bureau.

Le sommet, qui se tiendra mardi prochain, est une initiative du gouvernement français, avec la participation de l'Union africaine.

Les questions liées à la dette des pays africains, aux investissements privés, à la construction d'infrastructures et aux réformes économiques dans les pays africains seront discutées lors du sommet.

En marge de l'événement, l'homme d'État angolais tiendra des réunions, séparées, avec les Présidents de l’Afrique du Sud, Cyril Ramaphosa, et de France, Emanuel Macron, ainsi qu'avec le Premier ministre du Portugal, António Costa.

Le chef de l'Etat retournera au pays mercredi prochain (19).

Relations bilatérales

L'Angola et la France ont établi des relations diplomatiques le 17 février 1976.

Les deux pays entretiennent également des relations de coopération politique, économique et culturelle dans plusieurs domaines spécifiques.

La coopération entre l'Angola et la France a connu des progrès, après la visite officielle du Président João Lourenço à Paris, le 28 mai 2018.

Selon les données de mars dernier, la France opère en Angola avec plus de 70 entreprises. Les exportations de pétrole de l'Angola vers la France s'élèvent actuellement à environ 400 millions de dollars US.

La France entend faire évoluer et approfondir ses relations commerciales avec l'Angola, dans le cadre de la diversification économique du pays, dans des domaines liés à l'industrialisation, à la logistique, à la distribution et à l'agro-industrie, entre autres priorités.