Le PRS encourage le dialogue avec les jeunes

  • Benedito Daniel, Presidente do PRS
Luanda - Le président du Parti de Rénovation Sociale (PRS), Benedito Daniel, a encouragé mercredi l'Exécutif angolais à renforcer les mécanismes de dialogue avec la société civile, en particulier les jeunes, afin de réduire la pression sociale et les conflits de rue.

En intervenant lors de la cérémonie allusive au 30e anniversaire de la fondation de sa formation politique, commémoré le même jour, l’homme politique a considéré que la situation économique et sociale actuelle du pays nécessitait de la part des autorités une profonde réflexion, ayant déconseillé tout type de répression contre les mécontents.

 

"Plutôt que de les réprimer, il vaut mieux les accueillir, écouter leurs préoccupations et proposer des solutions possibles", a déclaré le député, soulignant que les défis de la société civile sont dus à des facteurs tels que l'augmentation de la pauvreté, le chômage, le manque d’hôpitaux et écoles.

 

Benedito Daniel a aussi répudié la mort des manifestants à Luanda, précisant que les jeunes ne descendent dans la rue que pour demander des solutions à leurs problèmes.

 

De son point de vue, ce type de situation (décès) peut mettre en péril les acquis que le pays a déjà réalisés en tant qu'Etat démocratique et légal, depuis le rétablissement d'une paix effective en 2002.

 

D'autre part, il a réaffirmé la nécessité pour le pays de tenir des élections municipales, ajoutant que le manque de conditions matérielles et financières n’est pas une raison suffisante pour reporter l'institutionnalisation de ces élections.

 

Le PRS a été fondé le 18 novembre 1990.

 

En intervenant lors de la cérémonie allusive au 30e anniversaire de la fondation de sa formation politique, commémoré le même jour, l’homme politique a considéré que la situation économique et sociale actuelle du pays nécessitait de la part des autorités une profonde réflexion, ayant déconseillé tout type de répression contre les mécontents.

 

"Plutôt que de les réprimer, il vaut mieux les accueillir, écouter leurs préoccupations et proposer des solutions possibles", a déclaré le député, soulignant que les défis de la société civile sont dus à des facteurs tels que l'augmentation de la pauvreté, le chômage, le manque d’hôpitaux et écoles.

 

Benedito Daniel a aussi répudié la mort des manifestants à Luanda, précisant que les jeunes ne descendent dans la rue que pour demander des solutions à leurs problèmes.

 

De son point de vue, ce type de situation (décès) peut mettre en péril les acquis que le pays a déjà réalisés en tant qu'Etat démocratique et légal, depuis le rétablissement d'une paix effective en 2002.

 

D'autre part, il a réaffirmé la nécessité pour le pays de tenir des élections municipales, ajoutant que le manque de conditions matérielles et financières n’est pas une raison suffisante pour reporter l'institutionnalisation de ces élections.

 

Le PRS a été fondé le 18 novembre 1990.