La secrétaire général de l'OMA parie sur le volontariat

  • Secretária-geral da OMA, Joana Tomás
Luanda - La secrétaire générale de l'Organisation de la femme angolaise (OMA sigle en portugais), Joana Tomás, a réaffirmé, vendredi, que pendant son mandat, elle encouragerait les actions de volontariat, principalement le soutien aux familles vulnérables et des cours d'alphabétisation.

L'intention a été annoncée lors de la rencontre des générations, qui a eu lieu sous le slogan "À l'OMA, il y a de la place pour tout le monde - Ensemble, nous sommes plus forts", et s’est tenue à l'hôtel Marina. L’événement a rassemblé d'anciens responsables de l'organisation et d'autres personnalités de la société civile.

À l'occasion, Joana Tomás a déclaré que l'alphabétisation était l'un des défis qui, dans le passé, a garanti des prix internationaux pour l'OMA, et à son avis, les cours doivent reprendre.

Le suivi juridique volontaire fait également partie des programmes à revitaliser par l'OMA, principalement pour aider les personnes vulnérables, les victimes de violences domestiques, d'abus sexuels.

Pour l'ancienne secrétaire générale de l'OMA, Luzia Inglés Van-Dúnem «Inga», le nouveau secrétariat exécutif, en plus de mettre en œuvre des projets modernes, face aux défis actuels, doit continuer à travailler pour récupérer les valeurs civiques et morales.

L'intention a été annoncée lors de la rencontre des générations, qui a eu lieu sous le slogan "À l'OMA, il y a de la place pour tout le monde - Ensemble, nous sommes plus forts", et s’est tenue à l'hôtel Marina. L’événement a rassemblé d'anciens responsables de l'organisation et d'autres personnalités de la société civile.

À l'occasion, Joana Tomás a déclaré que l'alphabétisation était l'un des défis qui, dans le passé, a garanti des prix internationaux pour l'OMA, et à son avis, les cours doivent reprendre.

Le suivi juridique volontaire fait également partie des programmes à revitaliser par l'OMA, principalement pour aider les personnes vulnérables, les victimes de violences domestiques, d'abus sexuels.

Pour l'ancienne secrétaire générale de l'OMA, Luzia Inglés Van-Dúnem «Inga», le nouveau secrétariat exécutif, en plus de mettre en œuvre des projets modernes, face aux défis actuels, doit continuer à travailler pour récupérer les valeurs civiques et morales.