SIC et PN promettent de lutter contre la criminalité informatique

  • Efectivos da Polícia Nacional (arquivo)
Luanda - La Police Nationale (PN) et le Service d’Investigation Criminel (SIC) travailleront sur l’identification des individus qui commettent des délits informatiques et vandalisent des biens publics, afin d'être tenus pénalement responsables.

La décision est exprimée dans le communiqué final du Conseil consultatif élargi du Ministère de l'Intérieur, qui s'est achevé mardi,  sous la présidence du ministre Eugénio César Laborinho.

Les participants se sont dits préoccupés par le vandalisme de biens publics tels que les conduites d'eau et les systèmes d'assainissement de base, la destruction de cabines, poteaux électriques et le vol de câbles électriques, dont les actions continuent à nuire  et à inquiéter l'État angolais.

Le Conseil a exhorté les citoyens à adopter des mesures préventives, notamment en ce qui concerne les escroqueries qui se produisent dans les environnements numériques, telles que les transferts bancaires pour l'acquisition de produits inexistants ou les offres d'emplois supposés.

Les membres ont salué, d'autre part, « la précieuse collaboration des médias, qui ont contribué positivement à la diffusion d'informations pertinentes et à la sensibilisation de la population, afin d'adopter un comportement exemplaire ».

La décision est exprimée dans le communiqué final du Conseil consultatif élargi du Ministère de l'Intérieur, qui s'est achevé mardi,  sous la présidence du ministre Eugénio César Laborinho.

Les participants se sont dits préoccupés par le vandalisme de biens publics tels que les conduites d'eau et les systèmes d'assainissement de base, la destruction de cabines, poteaux électriques et le vol de câbles électriques, dont les actions continuent à nuire  et à inquiéter l'État angolais.

Le Conseil a exhorté les citoyens à adopter des mesures préventives, notamment en ce qui concerne les escroqueries qui se produisent dans les environnements numériques, telles que les transferts bancaires pour l'acquisition de produits inexistants ou les offres d'emplois supposés.

Les membres ont salué, d'autre part, « la précieuse collaboration des médias, qui ont contribué positivement à la diffusion d'informations pertinentes et à la sensibilisation de la population, afin d'adopter un comportement exemplaire ».