La Cour de Stockholm rejette l'action contre l'État angolais déposée par Carlos São Vicente

  • Le Palais de justice
Luanda – La Cour d'appel de Stockholm (Suède) a jugé infondé le recours de l'homme d'affaires Carlos São Vicente contre l'État angolais, suite à la saisie de ses au niveau de l’Angola et à l'étranger.

Selon une note du Parquet général (PGR), à laquelle l'ANGOP a eu accès ce jeudi, citant une décision du 16 juin, l'appel visait également l'annulation de la détention préventive de Carlos de São Vicente, suite aux crimes  dont il est accusé en Angola.

L'homme d'affaires luso-angolais a également été condamné à payer les frais de procédure, y compris les honoraires des avocats de l'Etat angolais.

Dans la requête adressée à la Cour d'appel de Stockholm, Carlos São Vicente, qui dans cette affaire était représenté par le cabinet d'avocats Schellemberg Wittmer Lda, a affirmé être un investisseur étranger portugais, dont les droits fondamentaux auraient été violés par l'État angolais.

Après les audiences du procès, où les témoins des deux parties ont été interrogés et les documents analysés, cette décision a été rendue le 16 juin, où les demandes formulées par le requérant ont été rejetées.

Dans la note, le Parquet général informe également que la procédure pénale en Angola, dans laquelle Carlos São Vicente est accusé, poursuit son processus en attente de jugement.

Détenu à Luanda depuis le 22 septembre 2020, Carlos São Vicente est accusé de délits de détournement de fonds, de fraude fiscale et de blanchiment d'argent.

Selon une note du Parquet général (PGR), à laquelle l'ANGOP a eu accès ce jeudi, citant une décision du 16 juin, l'appel visait également l'annulation de la détention préventive de Carlos de São Vicente, suite aux crimes  dont il est accusé en Angola.

L'homme d'affaires luso-angolais a également été condamné à payer les frais de procédure, y compris les honoraires des avocats de l'Etat angolais.

Dans la requête adressée à la Cour d'appel de Stockholm, Carlos São Vicente, qui dans cette affaire était représenté par le cabinet d'avocats Schellemberg Wittmer Lda, a affirmé être un investisseur étranger portugais, dont les droits fondamentaux auraient été violés par l'État angolais.

Après les audiences du procès, où les témoins des deux parties ont été interrogés et les documents analysés, cette décision a été rendue le 16 juin, où les demandes formulées par le requérant ont été rejetées.

Dans la note, le Parquet général informe également que la procédure pénale en Angola, dans laquelle Carlos São Vicente est accusé, poursuit son processus en attente de jugement.

Détenu à Luanda depuis le 22 septembre 2020, Carlos São Vicente est accusé de délits de détournement de fonds, de fraude fiscale et de blanchiment d'argent.