L'UA associe la paix au développement de l'Afrique

  • Bandeira da União Africana
Luanda - La présidente par intérim du Conseil exécutif de l'Union africaine (UA), Grace Pandor, a déclaré mercredi à Addis-Abeba (Ethiopie) que la paix, la sécurité et le développement sont des éléments importants pour la réalisation du développement socio-économique et politique du continent.

Dans une note, la Représentation permanente de l'Angola auprès de l'UA indique que Grace Pandor, également ministre sud-africaine des Affaires étrangères, s'exprimait lors de la cérémonie de clôture de la 21e session extraordinaire du Conseil exécutif de l'UA, par téléconférence, en présence du ministre angolais des Relations Extérieures, Téte António, à partir de Luanda.

Selon la diplomate, dans le même aspect de connexion intrinsèque de ces facteurs s’encadre le développement durable comme une condition préalable à la réalisation d'une société pacifique, fondée sur une intensification croissante de la solidarité, de la coordination et de la coopération entre les États Africains.

Elle a réitéré l'engagement du Conseil exécutif (CE) à réaliser l'Agenda 2063, qui vise une Afrique pacifique et sûre, avec une bonne gouvernance, la démocratie, le respect des droits de l'homme, la justice et l'état de droit.

Pour la diplomate, le Covid-19 a empêché la rencontre physique entre les ministres mais il n'a pas empêché la réalisation d'un travail virtuel conjoint qui a atteint les objectifs fixés.

La 21e session extraordinaire de la CE, à laquelle a participé le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Mahamat, a servi à préparer les 13e et 14e réunions des chefs d'État ou de Gouvernement, également de nature extraordinaire, prévues respectivement samedi et Dimanche.

Les chefs de la diplomatie du continent ont discuté de l'opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZCLCA) et du silence des armes en Afrique, thèmes qui domineront les sommets de samedi et dimanche.

Le Chef de l'Etat sud-africain, Cyril Ramaphosa, est également le président par intérim de l'Union africaine pour cette année, dont le slogan est "Faire taire les armes: Créer des conditions favorables au développement de l'Afrique".

 

Dans une note, la Représentation permanente de l'Angola auprès de l'UA indique que Grace Pandor, également ministre sud-africaine des Affaires étrangères, s'exprimait lors de la cérémonie de clôture de la 21e session extraordinaire du Conseil exécutif de l'UA, par téléconférence, en présence du ministre angolais des Relations Extérieures, Téte António, à partir de Luanda.

Selon la diplomate, dans le même aspect de connexion intrinsèque de ces facteurs s’encadre le développement durable comme une condition préalable à la réalisation d'une société pacifique, fondée sur une intensification croissante de la solidarité, de la coordination et de la coopération entre les États Africains.

Elle a réitéré l'engagement du Conseil exécutif (CE) à réaliser l'Agenda 2063, qui vise une Afrique pacifique et sûre, avec une bonne gouvernance, la démocratie, le respect des droits de l'homme, la justice et l'état de droit.

Pour la diplomate, le Covid-19 a empêché la rencontre physique entre les ministres mais il n'a pas empêché la réalisation d'un travail virtuel conjoint qui a atteint les objectifs fixés.

La 21e session extraordinaire de la CE, à laquelle a participé le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Mahamat, a servi à préparer les 13e et 14e réunions des chefs d'État ou de Gouvernement, également de nature extraordinaire, prévues respectivement samedi et Dimanche.

Les chefs de la diplomatie du continent ont discuté de l'opérationnalisation de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZCLCA) et du silence des armes en Afrique, thèmes qui domineront les sommets de samedi et dimanche.

Le Chef de l'Etat sud-africain, Cyril Ramaphosa, est également le président par intérim de l'Union africaine pour cette année, dont le slogan est "Faire taire les armes: Créer des conditions favorables au développement de l'Afrique".