L'UNITA prône une réconciliation efficace

  • Président de l'Unita, Adalberto Costa Júnior
Luanda - Le président de l'UNITA, Adalberto Costa Júnior, a exhorté jeudi les Angolais de tous les partis politiques et ceux qui ne sont pas affiliés à un parti à soutenir "une réconciliation effective et la consolidation de la démocratie et de l'état de droit" dans le pays.

Lors d'une conférence de presse, consacrée au 4 avril, Journée de la Paix et de la réconciliation nationale, l'homme politique a déclaré que le pacte de réconciliation signé en 2002, entre le MPLA et l'UNITA, "ne devrait pas se limiter" aux militants des deux formations politiques.

"La nation angolaise est beaucoup plus grande que les signataires des accords de paix", a déclaré Adalberto Costa Júnior, soulignant que le pays a besoin de consolider et d'élargir son front patriotique uni maintenant, "parce que l'union fait la force".

Pour lui, le grand défi auquel sont confrontés les Angolais "est de sauver l'Etat", ce qu'il considère comme "l'oligarchie", de défendre la démocratie et de lutter contre la corruption et l'impunité.

Il faut rappeler que la lutte contre la corruption est l'un des thèmes principaux du programme gouvernemental du MPLA, dirigé par le Président João Lourenço, depuis 2017 pour un mandat de cinq ans.

Selon le leader de l'UNITA, la nouvelle génération doit travailler avec les personnes âgées, en paix et en harmonie, afin d'aider à «sauver la patrie». À cette fin, a-t-il recommandé, les jeunes doivent agir avec perspicacité et détermination, tout en respectant la Constitution et la loi.

Lors d'une conférence de presse, consacrée au 4 avril, Journée de la Paix et de la réconciliation nationale, l'homme politique a déclaré que le pacte de réconciliation signé en 2002, entre le MPLA et l'UNITA, "ne devrait pas se limiter" aux militants des deux formations politiques.

"La nation angolaise est beaucoup plus grande que les signataires des accords de paix", a déclaré Adalberto Costa Júnior, soulignant que le pays a besoin de consolider et d'élargir son front patriotique uni maintenant, "parce que l'union fait la force".

Pour lui, le grand défi auquel sont confrontés les Angolais "est de sauver l'Etat", ce qu'il considère comme "l'oligarchie", de défendre la démocratie et de lutter contre la corruption et l'impunité.

Il faut rappeler que la lutte contre la corruption est l'un des thèmes principaux du programme gouvernemental du MPLA, dirigé par le Président João Lourenço, depuis 2017 pour un mandat de cinq ans.

Selon le leader de l'UNITA, la nouvelle génération doit travailler avec les personnes âgées, en paix et en harmonie, afin d'aider à «sauver la patrie». À cette fin, a-t-il recommandé, les jeunes doivent agir avec perspicacité et détermination, tout en respectant la Constitution et la loi.