Le vice-président de la République met en relief les qualités de Jorge Sampaio

  • Le vice-président de la République, Bornito de Sousa
Luanda - Le vice-président de la République, Bornito de Sousa, a souligné dimanche, à Lisbonne, l'héritage démocratique de l'ex-chef de l'État portugais, Jorge Sampaio, qui a été enterré le même jour au cimetière Alto São João.

Bornito de Sousa a participé, dans la capitale portugaise, aux obsèques de l'ancien président portugais, décédé samedi à l'âge de 81 ans, en représentation du Chef de l'État angolais, João Lourenço.

A cette occasion, le vice-président de la République a mis en relief l'importance de Jorge Sampaio dans le processus de pacification en Angola.

Des personnalités internationales éminentes telles que le roi d'Espagne, le premier ministre du Cap-Vert et le président du Parlement du Timor oriental, entre autres, ont également assisté aux derniers adieux à l'ancien président de la République portugaise.

Les funérailles de Jorge Sampaio ont été marquées par des discours émouvants des membres de sa famille et des autorités, qui ont mis en exergue l'héritage démocratique de l'illustre disparu.

Ils ont rappelé des moments vécus par l'homme politique "à l'époque difficile et marquée par la dictature".

Le Gouvernement portugais a décrété trois jours de deuil national, entre samedi et lundi, pour le décès de l'ancien président de la République.

Jorge Fernando Branco de Sampaio, né à Lisbonne en 1939, a été président de la République portugaise pendant deux mandats, entre 1996 et 2006.

En 1989, il est élu chef du Parti socialiste et en même temps maire de Lisbonne, après avoir été réélu en 1993.

 

 

 

 

Bornito de Sousa a participé, dans la capitale portugaise, aux obsèques de l'ancien président portugais, décédé samedi à l'âge de 81 ans, en représentation du Chef de l'État angolais, João Lourenço.

A cette occasion, le vice-président de la République a mis en relief l'importance de Jorge Sampaio dans le processus de pacification en Angola.

Des personnalités internationales éminentes telles que le roi d'Espagne, le premier ministre du Cap-Vert et le président du Parlement du Timor oriental, entre autres, ont également assisté aux derniers adieux à l'ancien président de la République portugaise.

Les funérailles de Jorge Sampaio ont été marquées par des discours émouvants des membres de sa famille et des autorités, qui ont mis en exergue l'héritage démocratique de l'illustre disparu.

Ils ont rappelé des moments vécus par l'homme politique "à l'époque difficile et marquée par la dictature".

Le Gouvernement portugais a décrété trois jours de deuil national, entre samedi et lundi, pour le décès de l'ancien président de la République.

Jorge Fernando Branco de Sampaio, né à Lisbonne en 1939, a été président de la République portugaise pendant deux mandats, entre 1996 et 2006.

En 1989, il est élu chef du Parti socialiste et en même temps maire de Lisbonne, après avoir été réélu en 1993.