SME exige de la rigueur dans la lutte contre la criminalité transfrontalière

Soyo - La réunion régionale des frontières des zones migratoires nord et l’est qui s’est terminée ce vendredi, dans la ville de Soyo, dans la province du Zaïre, a recommandé de renforcer la lutte contre les crimes transfrontaliers.

Le directeur général du Service de Migration et Étrangers (SME), le commissaire en chef de migration João da Costa, qui a présidé la réunion pendant deux jours, a demandé au personnel la rigueur dans la lutte contre l'immigration illégale et d'autres délits connexes.

Dans son discours, prononcé lors de la cérémonie de clôture, le responsable a déclaré qu'il était convaincu que les sujets abordés allaient influencer positivement les activités quotidiennes des membres de l'institution.

Il a exigé plus de responsabilité et de professionnalisme dans le respect des directrices pour améliorer le contrôle des frontières nationales, sur la base des nouvelles stratégies fixées dans cet événement.

La réunion a analysé la situation migratoire dans les provinces du nord et de l'est qui font frontière avec la République Démocratique du Congo (RDC), ainsi que le Plan stratégique intégré d'intervention dans les postes frontières des régions du nord et de l'est de l'Angola.

L’événement a rassemblé des responsables et des fonctionnaires du SME des provinces de Luanda, Zaire, Cabinda, Malanje, Uige, Lunda Norte et Sul et Moxico qui ont également révisé la stratégie de mise en œuvre et de suivi de l'accord de la libre circulation des personnes le long de la frontière entre l’Angola et RDC.

Autre thème abordé concernait la proposition d'institutionnalisation des zones régionales migratoires.

Le directeur général du Service de Migration et Étrangers (SME), le commissaire en chef de migration João da Costa, qui a présidé la réunion pendant deux jours, a demandé au personnel la rigueur dans la lutte contre l'immigration illégale et d'autres délits connexes.

Dans son discours, prononcé lors de la cérémonie de clôture, le responsable a déclaré qu'il était convaincu que les sujets abordés allaient influencer positivement les activités quotidiennes des membres de l'institution.

Il a exigé plus de responsabilité et de professionnalisme dans le respect des directrices pour améliorer le contrôle des frontières nationales, sur la base des nouvelles stratégies fixées dans cet événement.

La réunion a analysé la situation migratoire dans les provinces du nord et de l'est qui font frontière avec la République Démocratique du Congo (RDC), ainsi que le Plan stratégique intégré d'intervention dans les postes frontières des régions du nord et de l'est de l'Angola.

L’événement a rassemblé des responsables et des fonctionnaires du SME des provinces de Luanda, Zaire, Cabinda, Malanje, Uige, Lunda Norte et Sul et Moxico qui ont également révisé la stratégie de mise en œuvre et de suivi de l'accord de la libre circulation des personnes le long de la frontière entre l’Angola et RDC.

Autre thème abordé concernait la proposition d'institutionnalisation des zones régionales migratoires.